Automobile

Stratégie : Luca de Meo réaffirme les ambitions de développement de Renault

C’est entouré de son staff que Luca de Meo, Directeur général de Renault, a levé le voile via une conférence digitale sur les orientations stratégiques et les transformations futures de la marque au losange.


«Nous sommes heureux d’être parmi vous et avons à cœur de vous expliquer plus en détail comment le plan Renaulution va se déployer pour la marque Renault». C’est en substance ce qu’a déclaré récemment et en préambule de son allocution le patron de Renault. Entouré de son staff, il a déroulé les axes stratégiques de développement futurs de la marque. C’est d’ailleurs sous la dénomination «La Nouvelle Vague» que Renault impulsera cette dynamique inédite. Concrètement, elle consiste à transformer la firme au losange en une marque de technologie, de services et d’énergie propre, en proposant des voitures à vivre plus connectées et des solutions de mobilité plus durables. Par ailleurs, le constructeur automobile français entend intégrer le plus de matériaux recyclés dans ses voitures dans les années à venir.

Lire aussi |Business de vaccins chinois : le démenti formel de Samir Machour, Senior Vice-président de Samsung Biologics

La mobilité électrifiée, une priorité

Faut-il préciser que la bannière «E-Tech» propre à Renault regroupe désormais les motorisations 100 % électriques, hybride rechargeable et hybride de la marque. Rappelons qu’à ce jour, plus d’une dizaine de véhicules électrifiés sont disponibles dans la gamme : Clio E-Tech, Captur E-Tech, Captur E-Tech plug-in, Mégane E-Tech plug-in, Mégane Estate E-Tech plug-in. Il faut y ajouter les Twingo et Zoe électriques et les Kangoo Z.E et Master Z.E et depuis peu le Renault Arkana E-Tech. «Nous ambitionnons d’être la marque la plus verte du marché. 9 voitures sur 10 dans notre gamme seront électrifiées d’ici 2030. Nous comptons sur notre nouveau pôle électrique dans le nord de la France pour atteindre cet objectif», poursuit de Meo. Et le patron de la marque ne s’arrête pas en si bon chemin, car selon lui : «la priorité est de replacer Renault sur le marché des compactes. 7 modèles électrifiés dans les segments C et D seront lancés d’ici 2025». À noter que Renault développe de nouveaux moteurs hybrides. Ces derniers seront basés sur un bloc essence 1,2 litre décliné en plusieurs variantes de puissances.

Lire aussi |Nouvelle distinction pour l’ex-ambassadeur américain au Maroc

Déployer son nouvel emblème

Créée en 1992, bien que remaniée en 2015, la dernière version de l’emblème Renault commençait à dater. Et afin de répondre aux enjeux d’une marque internationale moderne, mais aussi à la multiplicité de ses terrains d’expression, le nouveau logo a pour ambition de faire de Renault une marque plus relationnelle et créatrice de valeurs humaines, dixit Luca de Meo. Ce même logo sera progressivement appliqué sur les véhicules de la marque ainsi qu’au réseau Renault à partir de l’année prochaine. À l’horizon 2024, la gamme de véhicules Renault dans sa totalité affichera son nouveau blason.

La Mégane E-Tech Electric s’annonce

Belle surprise à l’occasion de cette conférence digitale puisque Gilles Vidal, le nouveau directeur du design de la marque a dévoilé les premiers teasers de la compacte électrique Mégane-e, dont l’arrivée est prévue au cours du premier semestre 2022, qui hérite d’ailleurs sur le hayon de coffre du nouveau logo la nouvelle identité visuelle du constructeur. Autre nouveauté mise en avant dans la conférence : la troisième génération du Kangoo, qui s’apprête à rejoindre les concessions. Aussi, une version 100 % électrique sera lancée en 2022. Reste le volet communication sur le médiatique sur lequel la marque mettra particulièrement et verra notamment la diffusion de nouvelles campagnes publicitaires. À noter que Fabrice Cambolive, Directeur Ventes et Opérations de la marque, a rappelé les priorités phares de la marque liées à la notion de valeur, et non plus à la course aux volumes.

 
Article précédent

États-Unis : le vaccin de Pfizer/BioNTech étendu aux 12-15 ans

Article suivant

Bank Of Africa clôture la 3ème édition de SMART Bank