Automobile

Stratégie : Renault dévoile un projet de réorganisation autour de ses quatre marques

Le constructeur automobile Renault a dévoilé ce jeudi 3 septembre un projet d’évolution de son organisation autour de ses marques. Ces dernières devraient être regroupées autour de quatre «business units» (BU) à savoir Renault, Dacia, Alpine et nouvelles mobilités.


Selon le staff de la firme au losange, cette restructuration a pour objectif de donner à chaque BU une organisation à la fois plus autonome, plus simple et plus orientée vers les résultats. Aussi, le constructeur entend, via cette nouvelle dynamique, renforcer la cohésion, la motivation et le sentiment d’appartenance des équipes ainsi regroupées par marques. Toujours selon Renault, l’organisation des fonctions au niveau transversal sera aussi incluse dans cette nouvelle réflexion.

Lire aussi | Cafés : la « taxe Covid » indigne les internautes

«L’entreprise a besoin de changer de module de jeu et de passer d’une recherche de volume à une recherche de valeur et de rentabilité», a déclaré Luca de Meo. Et le nouveau Pdg du Groupe Renault de poursuivre : «l’organisation autour de quatre marques fortes et des grandes fonctions transversales permettrait de travailler de façon plus simple, plus orientée sur les marchés et les clients, avec un esprit d’équipe, pour aller chercher le meilleur résultat possible. C’est un levier essentiel du redressement du Groupe».

Luca de Meo, Pdg du Groupe Renault.

Un projet qui requiert désormais une nouvelle organisation en matière de direction ; en effet Luca de Meo a vocation à piloter la marque Renault tandis que Denis Le Vot, Directeur régions, commerce et marketing du groupe prendra la tête de Dacia. Par ailleurs, Clotilde Delbos, Directrice financière et Directrice générale adjointe dirigera la marque dédiée aux nouvelles mobilités. Enfin, Cyril Abitboul, Directeur général de Renault Sport Racing, aura pour sa part la responsabilité de la marque sportive Alpine. «Dès qu’il sera suffisamment abouti, ce projet d’évolution d’organisation sera partagé avec les instances représentatives du personnel», a indiqué Renault dans son communiqué.

Pour mémoire, Luca de Meo, qui a pris les commandes de Renault le 1er juillet dernier, est en train de plancher activement avec ses équipes sur un important plan stratégique qui devrait être dévoilé d’ici à janvier 2021 et qui a pour vocation première de redresser la firme au losange.

Lire aussi | Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, jeudi 3 septembre

Avec un résultat déficitaire de 7,3 milliards d’euros au premier semestre 2020, le groupe Renault a enregistré une perte historique, en plus de la crise sanitaire et des difficultés de Nissan à l’international. Et afin de renouer avec une croissance rentable, Renault a engagé un plan drastique d’économies de deux milliards d’euros et entend ramener à 3,3 milliards sa capacité de production mondiale.

 
Article précédent

Votre e-magazine Challenge du vendredi 4 septembre 2020

Article suivant

L'hydrocortisone efficace contre la COVID-19 [étude]