Céramique

Super Cérame accélère la cadence

La filiale de Ynna Holding monte en régime. Acteur majeur de son secteur d’activité au Maroc, Super Cérame, qui détient plus de 40% de parts de marché, veut franchir une nouvelle étape de son développement. Le top management estime que l’entreprise doit passer à la vitesse supérieure pour continuer à consolider son positionnement sur le marché national, tout en élargissant son périmètre à l’international, notamment sur les marchés subsahariens. « Super Cérame a atteint une taille qui l’oblige à passer à une autre étape de son développement », confirme une source au sein de la filiale de Ynna Holding. Cette nouvelle étape sera marquée par une quête de croissance sur les marchés internationaux, notamment l’Afrique. Rappelons que l’entreprise exporte déjà dans une vingtaine de pays, majoritairement africains. Pour soutenir ce nouveau chapitre, Super Cérame veut s’écarter des canaux traditionnels de financement. D’ailleurs, l’entreprise vient d’être sélectionnée dans le cadre de la troisième cohorte du programme Elite de la bourse de Casablanca, qui a été récemment dévoilé. Ce programme, mis en place par la bourse en partenariat avec le London Stock Exchange Group, vise à booster la croissance des PME marocaines, de sorte à les impliquer davantage dans le développement économique du Royaume. « Je pense que le financement par les banques a atteint ses limites », confie notre source.


Nouvelle envergure
p9_322Super Cérame intègre donc le programme Elite dans le but de consolider ses fondamentaux en termes de gouvernance, de bénéficier des conseils de la part des meilleurs experts au monde, et aussi d’avoir accès à une communauté d’investisseurs capables de l’accompagner dans ses nouvelles ambitions. Rappelons que Super Cérame, spécialisée dans la conception, la fabrication et la commercialisation des revêtements pour sols et murs, a célébré son 52e anniversaire en 2016. L’entreprise possède 4 usines de production dans le Royaume avec plus de 120.000 m2 de production journalière. Elle ne cesse même d’investir dans la R&D pour créer des produits innovants, afin de consolider sa position de leader sur le marché national. En 2014, l’entreprise a lancé un programme d’investissement de 85 millions de DH dans la recherche et développement, notamment la recherche technologique en matière de design et de conception artistique, ainsi que l’investissement en moyens humains et techniques pour créer les décors les plus sophistiqués. Cet effort a abouti au lancement d’une nouvelle collection qui a été exposée sur une superficie de 300 m2 en marge de la 12ème édition du Salon international du bâtiment (SIB) en novembre 2016. Sur le volet international, Super Cérame a tissé des partenariats avec des promoteurs immobiliers marocains qui ont des projets en Afrique subsaharienne, notamment en Côte d’Ivoire et au Sénégal. Ce partenariat est censé lui permettre d’expédier plus d’un million de m2 en Afrique. Pour rappel, l’entreprise a renforcé sa capacité de production en rachetant en 2013 Céramica Ouadrass pour 265 millions DH. Une acquisition qui lui a permis d’augmenter sa capacité de production de 15% pour atteindre les 120.000 m2 par jour actuellement. Soulignons que la filiale du groupe Chaabi a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de près de 1,4 milliard de DH, et figure également dans le top 20 mondial des producteurs de céramique.

 
Article précédent

Sala Noor avance à grands pas

Article suivant

Un nouveau modèle de financement à l’étude : les « business Angels »