Sécurité routière

Sur les 1.200 radars prévus, seulement 552 opérationnels en 2021

Le ministère s’apprête à lancer des appels d’offres pour atteindre son objectif de disposer de 1.200 radars. En attendant, le ministère a acquis 552 radars en vue de détecter les différentes infractions routières.


Les nouveaux radars « intelligents » permettront de contrôler la vitesse, le feu rouge et plusieurs autres infractions, notamment celles se rapportant à la circulation sur les passages interdits et au chevauchement et franchissement de la ligne continue. En effet, 276 appareils permettront de contrôler la vitesse hors conglomérations urbaines, 204 appareils pour détecter le respect du feu rouge et la vitesse dans les zones urbaines, ainsi que 72 radars pour contrôler la vitesse sur les autoroutes, rapporte le quotidien Al Massae dans édition de ce vendredi 21 juin.

Lire aussi : L’État se tourne à nouveau vers les radars mobiles

Alors que le nombre de radars fixes ne dépasse pas 140, dont 20 appareils en panne, les nouveaux radars annoncés par le ministère de l’équipement et du transport ne seraient pas opérationnels avant 2021. Plusieurs raisons expliquent ce report. Certaines sont purement techniques alors que d’autres se rapportent à leur emplacement. En attendant la mise en service de ces radars.

A signaler qu’en 2018, les radars fixes ont permis de détecter 1,5 millions infractions liées à l’excès de vitesse, selon le ministère de l’Equipement et du Transport.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Il fait l'actu : Hicham Lahlou, designer

Article suivant

Aéronautique : le Maroc désormais courtisé