Aérien

L’ONDA reconduit Swissport pour la gestion du handling au niveau de plusieurs aéroports

La filiale marocaine du groupe helvétique tisse sa toile. Swissport Maroc, spécialiste du handling, a en effet été sélectionné par l’Office national des aéroports (ONDA), à l’issue d’un appel d’offres international, pour l’attribution des licences d’une quinzaine d’aéroports dans le Royaume.


L’opérateur suisse a obtenu les lots 2 et 3 englobant, entre autres, les aéroports de Rabat, de Tanger, de Nador, de Casablanca, d’Oujda, d’Al Hoceima, Marrakech, Errachidia ou encore Dakhla. Soulignons que la durée de cette licence, qui sera opérationnelle dès le 1er octobre 2019, est de 7 ans. Pour le top management, cette opportunité permet au groupe de renforcer sa présence dans le Royaume.

« Cela permet à Swissport d’intensifier le déploiement de ses solutions au Maroc », a assuré Gildas le Douarin, Vice-président Afrique du Nord et Afrique francophone de Swissport. Rappelons que le groupe opère dans le Royaume depuis 2012. Aujourd’hui, la stratégie de l’opérateur suisse est de faire du Maroc son hub pour son développement sur le continent. Pour ce faire, Swissport a d’ores et déjà obtenu le CFC. « Nous allons gérer à partir du Maroc, l’Espagne et Chypre, et aussi 9 pays africains », a souligné le Vice-président. Rappelons que le groupe helvétique est le numéro un mondial des fournisseurs de services en aéroports. L’activité de l’entreprise est en pleine croissance au Maroc, avec une progression de 20% en 2018, et un chiffre d’affaires estimé aux alentours de 225 millions de DH.

Notons que Swissport Maroc traite plus de 60.000 départs et arrivées par an, correspondant à 8 millions de passagers par an. Ce qui lui permet de revendiquer une part de marché de 25% dans le Royaume. De même, l’entreprise opère dans l’aviation privée. En 2016, elle a en effet créé, après avoir obtenu l’une des licences d’aviation exécutive attribuée par l’ONDA, Swissport Executive Aviation Maroc. Il s’agit d’une entité qui est chargée de l’installation des bases Fixed Base Operator (FBO) pour assurer des prestations destinées à l’aviation d’affaires au sein des aéroports de Casablanca, Marrakech, Rabat et Tanger.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Sommet UA : la Zone de libre-échange africaine lancée

Article suivant

La Marine Royale porte secours à 271 candidats à la migration irrégulière