Flash-eco

Tabacs : La SMT s’intéresse à l’Afrique


La Société Marocaine des Tabacs (SMT) s’apprête à lancer un plan de reconfiguration industriel. Plus ou moins bousculé par la concurrence et l’approche de la fin de son contrat avec Philip Moris, le cigarettier marocain affilié à l’anglais Imperial Tobacco est en effet en négociation avec le Gouvernement pour upgrader son outil de production industriel et augmenter ses capacités. Objectif annoncé : faire de son usine casablancaise une plateforme pour le développement d’Imperial Tobacco en Afrique. Si c’est déjà le cas pour certains de ses services, tels que l’informatique, il en serait donc prochainement de même pour la production et aussi pour les finances, via la demande d’un agrément CFC.

 
Article précédent

Sous-traitance automobile : Capelem investit 1,5 million d'euros à Mohammedia

Article suivant

Sécurité : Le Maroc parmi les moins "risqués" pour les entreprises en 2015