Société

Tanger : le petit Adnane retrouvé mort

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Tanger ont interpellé, vendredi soir, un individu âgé de 24 ans, employé dans la zone industrielle de la ville, soupçonné d’homicide volontaire sur un mineur avec attentat à la pudeur.


Dans un communiqué, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) indique que la famille de l’enfant avait avisé les services de Sûreté de la zone « Bni Makada » à Tanger de la disparition d’un mineur de 11 ans, avant que les recherches et investigations ne révèlent qu’il s’agit d’une disparition à caractère criminel, surtout que le visionnage d’enregistrements vidéos démontre l’implication présumée d’un individu qui a entraîné la victime, près du domicile de sa famille.

Les recherches et le diagnostic menés par la police judiciaire, appuyée par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) ont abouti à l’identification du suspect, qui réside près du domicile de la victime, avant qu’il ne soit interpellé et dirigé vers le lieu où il s’est débarrassé de la dépouille.

Lire aussi |Marrakech: deux morts dans l’effondrement d’un chantier de construction d’une clinique privée

Les premiers éléments de l’enquête révèlent que le mis en cause a emmené la victime dans un appartement qu’il loue dans le même quartier résidentiel, l’a agressée sexuellement et commis l’homicide volontaire, au même jour et à la même heure, avant de procéder à son enterrement aux alentours de son domicile, précise la DGSN.

Lire aussi |Abdelhak Khiam: « Le chef de la cellule terroriste démantelée est un poissonnier »

Le prévenu a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissants de cet acte criminel, dont l’enfant mineur victime, a été transféré à l’hôpital régional de la ville pour autopsie.

La mort du petit Adnane a suscité une vague d’émotion sur les réseaux sociaux, à tel point qu’une pétition en ligne a même été lancée ce samedi, réclamant la peine capitale envers son agresseur. De nombreux commentaires et autres témoignages poignants relatifs à la disparition tragique de ce jeune Tangérois âgé seulement de 11 ans ont déferlé sur la toile. Justement, nous vous proposons de prendre connaissance de l’un d’eux, un hommage particulièrement émouvant qui a été rendu par un internaute et que nous publions dans son intégralité.

Papa , maman,
Ne me cherchez plus . Ce soir on vient de me trouver . J’étais tout près de vous à quelques mètres de chez nous , je vous voyais me chercher partout, les yeux enflammés et le cœur meurtri . Mes amis , ne me cherchez plus , mon corps gît rigide , glacé par l’ignominie d’un loup enragé . Pleurez moi , mais priez pour ma mère , pour mon père et pour mon pays , priez pour ces enfants qui se promènent au milieu des loups affamés, priez pour ces êtres innocents qui n’ont pas eu le temps de courir , de grimper dans les arbres hauts et de sauter dans les flaques d’eau .
Je suis parti plus tôt que prévu , j’aurai aimé rester un peu plus longtemps, juste le temps de bien grandir , le temps de jouer , de faire des études … mais malheureusement je fus dévoré par un loup qui avait une tête d’homme , un corps d’homme mais qui cachait un regard de loup , des dents de loup , un cœur de loup et des griffes de loup … je les vois d’ici mes amis , il y a tellement de loups qui rôdent dans ce monde , faites attention mes amis , ils rôdent de jour comme de nuit , déguisés sous des tentures humaines , guidés par des pulsions animales , mesquines et dévastatrices .
Je m’en vais mes amis là où je grimperai sur des arbres gigantesques , je serai heureux là où les spectres maléfiques n’existent pas , je suis cet ange qui n’a pas sa place au milieu des démons . Je me suis envolé très haut là où aucun mal ne pourrait m’atteindre .

Papa , maman je vous aime .
Touzani Idrissi Habiba

Avec MAP

 
Article précédent

Marrakech : deux morts dans l'effondrement d'un chantier de construction d'une clinique privée

Article suivant

Évolution du Coronavirus au Maroc : 2.238 nouveaux cas, 84.435 au total, samedi 12 septembre à 18 heures