Portuaire

Tanger Med : une rencontre digitale avec l’African Port Task Force

Tanger Med a organisé un «Get Together Meeting», plus exactement une rencontre digitale, le 23 juillet dernier avec les membres de l’African Port Task Force (APTF). Un rendez-vous dont l’objectif premier a consisté à mettre en place un espace de collaboration efficace censé favoriser le développement de synergies entre les autorités portuaires africaines et la promotion du partage d’expertise et d’expériences avec les différents acteurs.


Dans cette optique, plusieurs thématiques de travail, ayant pour objectifs de déceler les meilleurs «learning» académiques et pratiques pour la communauté portuaire africaine, ont été abordées au rang desquels la résilience et l’agilité des ports africains face à la crise du Covid-19, mais également la digitalisation au service de la facilitation des échanges et de la compétitivité des ports africains. Il faut y ajouter également la connectivité des ports africains avec l’arrière-pays «Hinterland», ainsi que la problématique de congestion des ports africains et son impact sur la logistique et sur la Supply chain…

Lire aussi |Covid-19 : comment la plateforme industrielle de Tanger Med maintient ses activités

Une rencontre digitale qui a vu la participation de plus de 60 participants représentant 47 autorités portuaires et 28 pays, dont des directeurs généraux des ports et autres présidents d’associations portuaires africaines. «Nous nous appuyons sur des experts internationaux et des partenaires institutionnels pour accompagner la task force dans le cadre d’études et de travaux de recherches portant sur les sujets prioritaires impactant le développement de nos projets et l’amélioration de la compétitivité des ports africains», a souligné à cette occasion  Ahmed Bennis, Directeur développement- Groupe Tanger Med. 

Aussi, Hadiza Bala Usman, Directrice générale de Nigerian Ports Authority et vice-présidente de l’International Association of Ports and Harbour a salué l’initiative de Tanger Med. Elle a précisé : «il est important pour les dirigeants des autorités portuaires de mettre en place des espaces d’échanges au sein d’une plateforme commune ayant pour objectifs le partage d’expérience et l’efficacité des ports africains». 

Martin Mutuku, Directeur général Adjoint de Kenya Port Authority, a partagé quant à lui l’expérience des ports kenyans dans la gestion de la crise du Covid-19. Il a déclaré : «dans cette période de crise, les ports africains doivent multiplier les interactions et échanger sur les problématiques prioritaires… le port de Mombasa ainsi que les autres ports du Kenya sont fortement mobilisés au sein de l’APTF pour servir les intérêts de la communauté portuaire du continent». 

Les représentants des autorités portuaires ont confirmé leur grand intérêt pour les travaux de l’APTF et ont réitéré leur engagement pour s’impliquer au sein des commissions de pilotage de projets et autres ateliers thématiques. 

Faut-il préciser que l’APTF est une initiative lancée par Tanger Med en juillet 2019 à l’occasion de la 1ère édition du Forum Africain des Ports organisé à Tanger. Aussi, cette Task Force d’échange innovante en Afrique permet le partage des expériences entre les autorités portuaires ainsi que la mise en place d’une coordination stratégique autour de problématiques d’intérêts communs. Par ailleurs, l’APTF offre aux ports africains une occasion de mettre en œuvre les meilleures pratiques, de se connecter au réseau d’experts internationaux et de promouvoir une collaboration soutenue au sein de la communauté portuaire africaine. 

 
Article précédent

Coronavirus : la situation au Maroc, lundi 27 juillet à 18h

Article suivant

Khalid Ait Taleb : « On ne peut pas prévenir les citoyens à l’avance d’une décision de restriction »