Scanner

Taxis : promesse de Gascon

Le ministère de l’Intérieur a annoncé qu’il enverra un virement trimestriel, via Barid Al Maghrib pour compenser l’impact de la hausse des hydrocarbures sur l’activité. Les professionnels ont rejeté l’offre et ils ont raison. Les questions sont les suivantes :


– Qui seront les bénéficiaires, sachant qu’en règle générale, ce sont les chauffeurs qui règlent la facture, mais qu’il y a un grand turn-over parmi les chauffeurs ?

– Comment sera calculé l’impact ? Comment faire la différence entre le chauffeur qui travaille 12 heures par jour et celui qui ne fait que 3 heures ?

– Et enfin, que vient faire le ministère de l’Intérieur là-dedans et où est Rebbah ?

Benkirane avait promis aux pauvres des virements, ils attendent toujours. Promettre pour calmer le jeu est très dangereux, parce qu’après plus personne ne vous croit, surtout quand le système proposé n’a aucune visibilité et paraît irréalisable ?

 
Article précédent

Ecoles : le privé éjecté du baccalauréat international

Article suivant

Maghreb Steel : que disent les chiffres ?