Tribune

Tebboune poursuit la destruction de l’Algérie

Ce pays maghrébin, avec d’importantes richesses, principalement pétrolières, complétement avalées par ses hauts gradés militaires, porte atteinte à ses citoyens, de manière drastique, sur les plans social, économique, humain et sanitaire.


Une pauvre population algérienne qui ne cesse de manifester son désarroi, en contestation d’une profonde dégradation des conditions de vie qui tend à s’amplifier davantage. En atteste de cela le soulèvement populaire du Hirak qui avait réussi, il y a presque deux ans (22 février 2019), à faire fuir l’ancien président Abdelaziz Bouteflika. Il en est aussi et récemment des leçons du référendum constitutionnel raté du 1er novembre 2020, avec à peine une présence d’un quart d’électeurs – si ce n’est moins – qui se sont rendus aux urnes ou encore des nombreuses manifestations qui ont eu lieu au sud du pays au courant du mois de janvier 2021.

Lire aussi| Vaccination anti-covid : le Maroc franchit la barre des 2 millions de personnes vaccinées

Une Algérie au bord du désespoir jalouse d’un Maroc en pleine gloire

Pourtant cette Algérie en détresse aurait pu être assistée et sauvée par son voisin très généreux, le Royaume du Maroc qui lui, par contre, connait un développement spectaculaire aux niveaux, notamment, économique, social, diplomatique, industriel, culturel, artistique, religieux, énergétique, environnemental, sécuritaire et militaire. Un tel essor n’est pas le fruit du hasard mais le résultat de la sagesse et de la vision éclairée de SA MAJESTE LE ROI MOHAMMED VI QUE DIEU LE PRESERVE, conjuguée à la récente normalisation des relations maroco-israéliennes, à une concrétisation du partenariat stratégique avec les pays relevant du Conseil de Coopération du Golfe ou encore à une coopération sud-sud de plus en plus enracinée.

S’y ajoute à cela le soutien indéfectible de la plupart des Etats à la marocanité du Sahara et à l’initiative de l’autonomie comme unique solution pour la résolution de ce conflit imaginaire, traduit par la reconnaissance des Etats-Unis d’Amérique ou encore par l’installation d’une batterie de consulats dans les provinces du Sud. Ce qui confère au Maroc une position privilégiée avant-gardiste sur les échiquiers africain, régional et international. Toutes ces apogées marocaines viennent, apparemment, froisser encore plus ces dirigeants algériens qui s’oublient, en enfreignant certains principes et pratiques basiques du Droit coutumier international, à l’exemple du respect du droit de l’image de la personne qui s’applique de manière identique pour tout le monde que la personne concernée soit célèbre ou pas et relatif à tous les supports de diffusion.

Lire aussi| Pourquoi le Hirak ne peut rien contre le régime Algérien ?

Pour une première fois, chose impardonnable, le régime actuel, ne disposant d’aucune arme politique, militaire ou économique ne trouve autre moyen que de s’en prendre à la personne sacrée de SA MAJESTE LE ROI MOHAMMED VI QUE DIEU LE GLORIFIE, à travers la diffusion d’une émission par la télévision algérienne satirique Echourouk News, réputée proche des cercles de l’armée. D’ailleurs, une campagne médiatique haineuse contre le Maroc, complétement défectueuse, est opérée depuis quelques mois déjà, n’ayant aucun fondement louable.

Ce bon père exemplaire de familles marocaine et africaine

L’AUGUSTE PERSONNE DU SOUVERAIN s’est résolument toujours engagé, depuis son accession au Trône de Ses glorieux Ancêtres, pour la concrétisation de l’unité et de la solidarité africaines, initiant des actions et des projets tangibles et prônant la voie du développement durable, non pas certes du Maroc uniquement mais de l’Afrique. Il s’agit du bon père de familles marocaine et africaine. Finalement, ce n’est qu’une manière ingrate du pouvoir algérien pour faire diversion aux graves difficultés que traverse son pays.

Ce qui démontre l’absence de civisme, d’éthique et de foi pour un Etat qui se reconnait être musulman, arabe et voisin. L’animateur de cette émission a même eu l’audace de se moquer de la reprise des relations diplomatiques entre le Maroc et l’Etat hébreux, un irrespect envers les juifs installés à Alger, bien que minoritaires, ne serait-ce que par respect à ces citoyens. Ce qui confirme, une fois de plus, que ce pays est contre la paix interreligieuse, cultivant ainsi un redoutable esprit de haine, lequel contribue à l’alimentation et au développement de courants religieux extrémistes violents, prédisposés à initier des actes terroristes. Finalement, le pouvoir algérien tente de compenser les échecs diplomatiques et économiques successifs pour le développement de leur pays au lieu de se concentrer sur l’essentiel, à savoir le redressement économique de la situation alarmante d’Alger pour permettre à sa population de vivre dans des conditions de vie répondant aux exigences minimales de dignité humaine.

Par Mehdi HIJAOUY, Expert en sécurité, défense et stratégie

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traite et les analyse. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 

Les confinements contre l’épidémie

Les confinements locaux permettent-ils de lutter efficacement contre l’épidémie ?

Article précédent

Freshtom : un réel ambassadeur des fruits et légumes marocains en Allemagne

Article suivant

Votre e-magazine Challenge du vendredi 19 février 2021