AgricultureFlash-eco

Le terroir, un avantage compétitif

Au Maroc, les produits alimentaires bénéficient d’une vision de valorisation et d’une stratégie de labellisation appuyées par le Plan Maroc Vert (PMV).


La loi 15-06, relative aux signes distinctifs d’origine et de qualité des denrées alimentaires et des produits agricoles et halieutiques (SDOQ), a créé le cadre juridique indispensable permettant leur reconnaissance et leur protection. Son champ d’application concerne également les produits de la chasse, du ramassage et de la cueillette, les produits cosmétiques, les huiles essentielles et les plantes aromatiques et médicinales. Et bien que le processus de labellisation soit relativement jeune au Maroc, quelque 53 produits ont, à ce jour, été labellisés, dont 43 pour leur «indication géographique» (IG), 5 sont classés « appellation d’origine protégée » (AOP) et 5 «label agricole» (LA). Ces Signes distinctifs d’origine de qualité sont aujourd’hui un atout que les producteurs marocains n’hésitent pas à revendiquer pour mieux pénétrer les marchés nationaux et internationaux. Cette stratégie de valorisation, retenue dans le cadre du PMV, notamment son pilier II, ambitionne aussi d’amener les acteurs marocains à établir des politiques régionales et nationales de développement de ce secteur à fort potentiel. Les coopératives, les groupements d’intérêt économique et les producteurs qui font l’effort de labelliser leurs produits sont appuyés par le ministère de tutelle, aussi bien que par l’ADA (Agence pour le développement agricole), qui procèdent en parallèle à une campagne de promotion des labels marocains. L’objectif étant de sensibiliser les consommateurs nationaux sur les caractéristiques techniques, historiques, géographiques et de qualité des produits du terroir par rapport aux produits conventionnels, et d’amener le client marocain à comprendre que la différence de prix correspond à une valeur ajoutée en termes de qualité. C’est l’objectif de la 3e édition du Concours marocain des produits du terroir, organisé par l’ADA le 21 mars dernier, à Rabat. Plus de 650 produits du terroir marocain étaient en compétition. Les noms des gagnants seront annoncés en marge du SIAM 2018 et les médaillés bénéficieront d’un label qu’ils pourront faire figurer sur l’emballage de leurs produits jusqu’en 2019.

 
Article précédent

Salon de l'agriculture : les filières qui performent

Article suivant

L’agro-industrie prépare sa montée en puissance