Pandémie

Test Covid-19. Voici ce qui attend les falsificateurs [Audio]

Plusieurs cas de falsification des tests Covid-19 ont été découverts dernièrement au Maroc. La dernière à Oujda samedi dernier où six personnes, dont deux médecins internes et un individu aux antécédents judiciaires, soupçonnés de liens avec un réseau criminel actif dans la falsification et le trafic de tests et de certificats médicaux relatifs à la Covid-19, ont été interpellés.


L’article 607-7 du code pénal stipule que « sans préjudice de dispositions pénales plus sévères, le faux ou la falsification de documents informatisés, quelle que soit leur forme, de nature à causer un préjudice à autrui, est puni d’un emprisonnement d’un an à cinq ans et d’une amende de 10.000 à 1.000.000 de DH ».

Khalid Idrissi, avocat au barreau de Rabat, ajoute que lorsqu’il est avéré, l’acte de falsification entraîne des poursuites judiciaires à l’encontre de la personne ayant commis l’acte, celle qui l’assiste, ainsi que le bénéficiaire.

Khalid Idrissi, avocat au barreau de Rabat

Lire aussi | Jeux Paralympiques de Tokyo. Cécifoot : le Maroc qualifié en demi-finale [Vidéo]

À noter que la semaine dernière, une réunion de haut niveau s’est tenue au siège du ministère de l’Intérieur à Rabat, suite à la recrudescence des cas de falsification au Maroc et à l’étranger de documents sanitaires liés à la Covid-19, notamment les attestations PCR et les pass vaccinaux.

A l’issue de la réunion, il a été décidé de limiter l’accès au Maroc uniquement aux personnes détentrices d’un pass sanitaire pour les pays qui disposent de ce document et pour les autres pays, un pass vaccinal ou un test PCR négatif de moins de 48h conformément au protocole en vigueur. Il a été également décidé de renforcer les contrôles à l’embarquement et à l’arrivée au Royaume et de poursuivre en justice toute personne détentrice d’un document sanitaire falsifié ou impliquée dans sa falsification.

 
Article précédent

Jeux Paralympiques de Tokyo. Cécifoot : le Maroc qualifié en demi-finale [Vidéo]

Article suivant

Coronavirus. L'épidémie est entrée dans une phase descendante [Ministère de la Santé]