Pandémie

Tests de dépistage défectueux : Le Ministère de la Santé réagit

Le Ministère de la Santé a apporté des précisions suite à des informations sur les réseaux sociaux concernant des tests de dépistage du coronavirus défectueux à Casablanca.


Réagissant aux informations publiées dans certains journaux et sites électroniques nationaux au sujet de « victimes de fausses analyses » parmi les patients contaminés par le Coronavirus à Casablanca, le ministère de la Santé a apporté des clarifications. « Les techniques utilisées dans notre pays sont les plus fiables, car basées sur la détection de l’ADN du virus et elles sont couramment utilisées par nos laboratoires dans le Royaume pour d’autres maladies », a souligné le Département de Khalid Ait Taleb qui précise qu’ « il est habituel d’obtenir des résultats différents sur divers échantillons prélevés sur le même patient pendant des jours consécutifs ». Le ministère de la Santé ajoute « ceci est en rapport avec la quantité de virus dans les échantillons, le comportement et le développement du virus dans l’organisme humain et la méthode de prélèvement des échantillons ».

Lire aussi : Coronavirus : 151 nouveaux cas et 168 guérisons ce dimanche à 10h00

Pour cette raison, la guérison n’est déclarée qu’après l’obtention de deux échantillons négatifs prélevés sur un intervalle d’au moins 24 heures, précise le ministère.  Si un même patient présente ne serait-ce qu’un seul résultat positif sur plusieurs résultats négatifs, le résultat positif est toujours privilégié et le patient est considéré comme un cas confirmé, a poursuivi le ministère, ajoutant qu’il n’est pas autorisé à quiconque d’interférer dans le travail des médecins et des cadres de santé.  La déclaration d’un cas de contamination « est une affaire médicale relevant de la compétence des médecins, qui se basent sur des données cliniques, de laboratoire et radiologiques pour diagnostiquer la maladie, et personne n’a le droit de perturber le travail des médecins marocains, des virologues et de tous les cadres de santé », prévient la même source.  Ainsi, le ministère de la Santé appelle l’ensemble des citoyens « à ne pas accorder du crédit à ces tentatives vaines visant à saper leur confiance dans leur système de santé et ses cadres, qui sont en première ligne dans la lutte contre le Coronavirus ».

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Marketing en ligne : Coup de pouce de Phosboucraa aux coopératives

Article suivant

Le Maghreb, pôle de relance pour l’industrie automobile européenne ?