Industrie

Textile : Moulay Hafid Elalamy appelle à un redémarrage prudent

Le ministre de l’Industrie appelle à la prudence quant au redémarrage des usines de textile. Selon Moulay Hafid Elalamy, après cette crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus, la reprise dans ce secteur doit se faire correctement et avec le moins de dégâts possibles. 


Le ministre de l’Industrie appelle les entreprises du textile à respecter les mesures préventives et de sécurité sanitaire et veiller à la protection des travailleurs à l’intérieur des unités de production. Il a fait cette déclaration  à la suite d’une visite effectuée le 19 juin au sein de l’entreprise de textile et d’habillement, Charaftex, à Casablanca. Pour lui, cette étape nécessite une prise de conscience et un engagement sans faille, afin de réussir la garantie de la sécurité sanitaire des travailleurs outre la relance économique du secteur. Force est de rappeler que le secteur du textile a réussi à produire durant la période Covid19 plus de 33 millions de masques en tissus réutilisables en un temps record et a donc pu renforcer sa compétitivité et sa notoriété à l’échelle mondiale.

Lire aussi|BTP: la réforme du système de qualification et de classification des entreprises sur les bons rails

Par ailleurs, Moulay Hafid Elalamy s’est notamment réjoui de l’effort fourni par cette unité industrielle pour la mise en place d’un protocole sanitaire renforcé, faisant remarquer que ces opérations sont suivies avec beaucoup de précision et avec des instructions extrêmement claires quant à la protection de la santé des Marocains, en vue de déclencher une réouverture solide, à la hauteur de l’importance du secteur textile-habillement.

Lire aussi|Grande distribution : Le groupe LabelVie confirme sa résilience

Pour sa part, le vice-président directeur général de CharafTex, Hicham Filali, a fait savoir que la reprise du travail au sein de l’unité s’effectuera de manière progressive dans un premier temps avec 80% du total des travailleurs, pour ensuite recouvrir 100% de sa capacité la semaine prochaine, notant que l’entreprise, place au cœur de ses priorités la protection et la santé de ses différents collaborateurs. « Le Maroc a développé de solides atouts et se positionne aujourd’hui comme une alternative compétitive pour nos clients étrangers », a-t-il ajouté.

 
Article précédent

Ce que le jour doit à la nuit*

Article suivant

Coronavirus : le nombre des nouveaux cas monte en flèche en 24 heures à 539 [vendredi 18 juin à 18h]