Immobilier

TGCC Immobilier lance un méga projet à 550 millions de dirhams

Quelques mois après avoir acquis auprès de l’AUDA (Agence D’Urbanisation et de Développement d’Anfa), un terrain pour plus de 100 millions de dirhams, TGCC Immobilier y lance la commercialisation d’un projet à plus d’un demi-milliard de dirhams.


Le bras armé en promotion immobilière du groupe Bouzoubaa, espère faire de son méga projet la Tour 33 un parangon de sa réussite dans le domaine du développement immobilier qu’il a investi il y a «à peine» une douzaine d’années. Doté d’une enveloppe d’investissement de 550 millions de dirhams, ce projet est l’un des plus importants actuellement en construction dans le nouveau quartier d’affaires de la capitale économique, Casa Anfa, avec celui de Burj Attijari (futur siège du champion marocain de la banque et de l’assurance) dont le budget global caracole, lui, à 1,5 milliard de DH.

Lire aussi | Marché de l’intérim : un nouvel acteur français débarque au Maroc

Consistant en un projet mixte, la Tour 33 est un programme mixte combinant une composante résidentielle constituée d’appartements haut de gamme, de plateaux de bureaux ainsi que des commerces en pied d’immeubles. Prévu pour une livraison au cours du deuxième semestre de l’année prochaine, la Tour 33 est le deuxième projet le plus important jamais mené par TGCC Immobilier après celui de Domaine de Darb (villas et appartements sur la route de Dar Bouazza) qui avait nécessité un investissement de plus de 700 millions de DH.

Lire aussi | L’espagnol Prodiel quitte le Maroc

Rappelons, que TGCC Immobilier est l’entité sœur de TGCC, le leader marocain de la construction au Maroc qui construit actuellement plusieurs projets immobiliers emblématiques du Maroc moderne, dont la Tour Mohammed VI sur les rives du Bouregreg à Rabat pour le compte du groupe Financecom et qui sera, à sa livraison en 2023, la plus haute tour d’Afrique.

Actuellement, le groupe contrôlé par le même actionnaire de référence, à savoir la famille Bouzoubaa, prépare l’introduction en bourse de sa filiale historique, à savoir TGCC, afin d’offrir une fenêtre de sortie à son actionnaire minoritaire, le fonds d’investissement Meditterania Capital Partners qui en a acquis 15% du capital en fin 2017 pour un montant de près de 600 millions de DH. 

 
Article précédent

Marché des capitaux : le GPBM et l'AMMC ambitionnent de faciliter l’accès

Article suivant

Chambre des représentants : adoption du projet de loi relatif à l’usage licite du cannabis