Ferroviaire

TGV : Des chiffres qui donnent le tournis

L’ONCF s’offre un coup de pub’. Dans une vidéo de 3 minutes et 40 secondes, l’Office national des chemins de fer donne tous les détails sur la prochaine ligne LGV. Et les chiffres donnent le vertige !
 
 
 
Certes la ligne ne sera opérationnelle qu’en 2018, mais à fin août,  le projet était à 75% de réalisation malgré les difficultés rencontrées sur le tracé et qui sont liées à la mauvaise qualité du sol, aux contraintes sismiques ou encore à l’existence de vents violents explique la vidéo promotionnelle.
Un chantier grandeur nature et les chiffres parlent d’eux mêmes. La réalisation du Train Grande Vitesse qui va relier Tanger à Casablanca nécessite 30 millions de journées de travail, et mobilise des milliers d’hommes. 3000 au total dont 350 cadres et ingénieurs avec un quota de 72% de Marocains. En plus de cela, 500 cheminots auront droits à une formation pour l’exploitation.
 
Pour ce qui est des ouvrages d’art, les travaux du viaduc de Sebou qui s’étalent sur 250 km ont été achevés. Ceux d’El Hachef, le plus long de la ligne avec plus de 3500 km de longueur seront bientôt terminés.
 
L’Office relève également que les 12 rames de TGV feront leurs entrées dans les nouvelles gares, au premier trimestre 2018. Pour ce qui est des gares dédiées, la construction devrait débuter dans les prochains mois.
 
Avant même sa mise en service, le TGV bat des records. A titre comparatif, les quantités de béton nécessaires dépassent 3 fois celles utilisées dans Tanger Med 1. 
 
Pour rappel, le TGV qui devrait transporter à terme 8 millions de passagers par an entre Casablanca et Tanger nécessitera 20 milliards de DH.
Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Aïd Al Adha : la face cachée

Article suivant

Atlanta : La finance participative et l’Afrique subsaharienne dans le viseur