Actualités

Thé : baisse d’un côté et hausse de l’autre


Le thé qui est considéré comme l’ingrédient principal de la boisson nationale reçoit un double traitement. Des baisses sont proposées au niveau de l’importation du thé en emballages ou en vrac. Ces baisses toucheraient le droit à l’importation sur le thé en vrac pour encourager l’industrie de conditionnement .De 32,5% et 25%, le droit d’importation passerait à 2,5% seulement. La diminution du thé conditionné serait moins importante. Elle passerait de 40% à 32,5%. D’un autre côté, la TVA sur ce produit passerait de 14% à 20%. Il serait très intéressant d’évaluer l’impact réel de la baisse du droit d’importation sur la structure du prix hors TVA, afin de pouvoir connaitre l’effet du relèvement de 6% sur le pouvoir d’achat des marocains et notamment, sur les plus démunis d’entre eux. Les modifications des quotités des droits d’importation toucheraient les purées de certains fruits, les biens d’équipement acquis par certaines entreprises (baisse de l’investissement de 200 à 150 MDH).

 
Article précédent

Newsletter du 29 Octobre 2014 : Total Maroc coté en bourse dès le 1er trimestre 2015

Article suivant

Le contrôle douanier s’étend aux autoroutes et aires de repos