Tourisme

Thomas Cook : un cauchemar pour 150.000 touristes britanniques

La compagnie britannique Thomas Cook, la plus ancienne entreprise de vacances au monde, est dans une course contre la montre pour trouver 200 millions de livres sterling supplémentaires afin d’éviter sa faillite.


Thomas Cook se bat pour obtenir un financement supplémentaire et ne pas le faire pourrait entraîner sa liquidation judiciaire, rapporte ce vendredi 20 septembre, le quotidien The Mirror. Il précise que si une telle éventualité arrive à se confirmer, l’autorité de l’aviation civile devrait payer le retour de 150.000 Britanniques à l’étranger, constituant, au passage, le plus important rapatriement impliquant une entreprise britannique.

Les initiés relèvent  que la facture pourrait s’élever à 600 millions de livres sterling; soit dix fois le coût lorsque Monarch Airlines a fait faillite en 2017, laissant plus de 10.000 passagers sur le carreau.

Un expert du secteur cité par The Mirror estime qu’il faudrait payer les hôtels pour s’assurer qu’ils ne jettent pas les clients dans la rue.

Et comme le marché britannique est en pleine croissance sur la destination Maroc surtout que l’on s’attend au titre de cette année à la visite de 700.000 touristes british, le wait and see s’impose !

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Crise économique mondiale : L'OCDE tire la sonnette d'alarme !

Article suivant

Eliminatoires CHAN 2020 : Ammouta vise plus haut