Il fait l'actu

Thomas Reilly : « Les progrès réalisés par le Maroc le placent en pole position en Afrique »

L’ambassadeur britannique à Rabat estime que le Maroc est parfaitement conscient des grandes opportunités qui existent dans le continent.


Le Maroc a réalisé d’énormes progrès sur la voie du renforcement de sa stabilité politique et son développement économique, des progrès qui placent le royaume en pole position sur l’échiquier africain, a indiqué l’ambassadeur britannique à Rabat, Thomas Reilly, dans une interview à la chaîne africaine d’information en continu CNBC-Africa.

« Le Maroc occupe une place importante en Afrique avec des investissements qui positionnent le royaume comme deuxième plus grand investisseur africain dans le continent », a souligné Thomas Reilly en marge du dialogue des affaires Maroc/Royaume-Uni tenu à Londres, au lendemain du Sommet afro-britannique sur l’investissement.

Le Maroc est parfaitement conscient des grandes opportunités qui existent dans le continent, a-t-il dit. Il a relevé que cette prise de conscience explique en grande partie la forte croissance que le royaume a pu réaliser durant les dernières années.

Le diplomate a mis l’accent, dans ce contexte, sur l’importante place qu’occupe Casablanca Finance City en tant que hub pour attirer des services financiers et des opportunités d’affaires pour les compagnies disposant d’une stratégie de croissance en Afrique.

Lire aussi : Tanger Med : solutions dématérialisées pour l’export agroalimentaire

D’après l’ambassadeur britannique, le port Tanger Med est bien parti pour jouer un rôle central dans le cadre des efforts de développement du pays, en renforçant les exportations vers de nombreuses régions dont l’Afrique, l’Europe, l’Amérique et l’Asie.

Thomas Reily s’est également attardé sur les pas franchis par le Maroc en matière de développement des énergies renouvelables à travers l’Agence Marocaine pour l’Énergie Durable (Masen), qui s’assigne parmi ses objectifs d’exporter le savoir-faire et la technologie de développement des énergies propres vers d’autres pays en Afrique. Ces progrès montrent que le Maroc dispose d’une vision claire pour saisir les opportunités de développement en Afrique, a-t-il souligné.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

« Ach Waqe3 » : l’actualité décryptée par Jamal Berraoui

Article suivant

Thomas Piketty présente son dernier livre à Rabat