Sport

TIBU Maroc devient le représentant officiel de l’américain STEM Sports

L’association à but non lucratif, qui œuvre à promouvoir et à développer le Basketball au Maroc, vient de s’allier à une organisation américaine.


85% des emplois de 2030 n’existent pas encore. La plupart de ces métiers vont se baser sur les matières scientifiques et techniques. C’est donc pour former les enfants à ces jobs que TIBU Maroc s’est associée à STEM Sports, organisation américaine qui crée et fournit un programme d’enseignement qui associe les disciplines STEM (Sciences, Technologie, Ingénierie et  Mathématiques) à différents sports.

Ainsi, STEM Sports et TIBU Maroc joignent leurs mains pour fournir un programme d’études parascolaires et d’activités physiques et sportives, utilisant le basketball et le sport en tant que véhicules de l’apprentissage fondé sur la Science, la Technologie, l’ingénierie et les mathématiques dans les salles de classe, les programmes parascolaires et les camps d’été.

Grâce à ce partenariat, les bénéficiaires de TIBU Maroc, représentant officiel au Maroc de l’organisation américaine STEM Sports®, vont s’initier aux métiers de demain grâce à ce programme ludique axé sur le développement des compétences du 21ème siècle comme la pensée critique, la collaboration, la résolution des problèmes et l’esprit de leadership. « La mise en œuvre du programme d’études de STEM Sports au Maroc présentera de nouveaux parcours de carrière et de nouvelles opportunités d’emploi pour les jeunes. Ce partenariat, en plus d’être novateur dans son approche par une formation axée sur le sport, explore le potentiel et la motivation des enseignants, des entraîneurs et des enfants », estime Mohamed Amine Zariat, président-fondateur de TIBU Maroc.

À noter que le programme de STEM Sports sera enseigné au Maroc via les coachs de TIBU qui sont en cours de formation par le représentant de l’organisation américaine.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

« Ach Waqe3 » : l’actualité décryptée par Jamal Berraoui

Article suivant

Tajeddine El Husseini : “Le Maroc est passé d’une logique défensive à une stratégie offensive”