Flash-ecoSport

TIBU Maroc vise plus haut

L’ONG créée en 2010 continue à placer la barre toujours plus haut. TIBU Maroc qui a vu le jour à l’issue d’un tournoi (d’où son nom : Tournoi International de Basketball Universitaire) a réussi jusqu’à présent à former 73.950 jeunes.


Afin de réussir son pari de faire du basketball  un moyen d’éducation, d’inclusion sociale et de développement humain, TIBU Maroc a dressé 4 axes stratégiques. Le premier est relatif à la promotion des valeurs du sport et du basketball auprès des jeunes et passe par des caravanes annuelles au niveau des écoles publiques, douars et des quartiers populaires en ciblant particulièrement les élèves en situation difficile. Cette caravane sillonne lors du mois de mars une trentaine de villes au Maroc et touche 26.000 jeunes et 15.000 dans les douars. Aussi, des Summer Camps depuis 2012 pour les 8-18 ans et les talents venant de la Tunisie, Égypte, Algérie et Maroc (TEAM Pro Basketball Camp). Enfin, les opérations de basketball 3×3 (3 contre 3) qui comprennent un tour avec des stars de NBA & WNBA.

Le deuxième vise la formation des jeunes talents via sa 1ère académie de Basketball au Maroc (fondée le 06 novembre 2013). Au menu : programme technique pour 400 jeunes qui évoluent à l’académie (de 4 à 19 ans), participation à des tournois à l’échelle nationale et internationale et développement de plusieurs programmes de leadership. TIBU Maroc prévoit de lancer en avril 2019 un campus avec une capacité d’accueil de 1 000 jeunes. Le troisième axe concerne l’insertion des jeunes à mobilité réduite à travers sa 1ère école HandiBasket au Maroc fondée le 25 avril 2015 grâce au soutien de l’ambassade des États-Unis. Cela passe par un programme d’insertion des jeunes à mobilité réduite à travers le HandiBasket  qui touche 35 jeunes des quartiers populaires âgés entre 8 et 16 ans et l’organisation d’un événement annuel avec les stars du National Wheelchair Basketball Association (NWBA). Le dernier axe est relatif à la création des chemins de réussite pour la jeunesse du Maroc via les centres TIBU pour le développement des compétences motrices, cognitives et socio-affectives. 16 centres ont ainsi été créés depuis novembre 2015 sur 7 régions du Maroc au niveau de 11 villes : Casablanca, Mohammedia, Zenata, Kénitra, Safi, Fnideq, Al Hoceima, Nador, Inezgane, Agadir et Tan-Tan. Ce programme en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale est axé sur le basketball, le français, l’anglais et l’éducation civique pour 1 920 jeunes âgés entre 8 et 14 ans et 3 500 parents impliqués. TIBU Maroc aménage ainsi trois terrains de basketball et une salle de cours avec un tableau interactif au sein d’une école de quartier qui bénéficient tous les mercredis, samedis, et dimanches pour une durée de 10 ans  à 120 jeunes (moitié garçons moitié filles) en difficulté familiale et scolaire. À horizon 2021, 52 centres (Ben Ahmed, Marrakech, Casablanca, Kénitra, Béni-Mellal, Tafraout, Guélmim…) dans les 12 régions au Maroc sont prévus.

Parallèlement à la formation des jeunes au basketball, TIBU Maroc créée de l’emploi. En effet, 4 formateurs sont affiliés à chaque centre. Il s’agit là d’un des challenges auxquels fait partie l’ONG âgée de 8 ans. Si elle n’arrive pas à mettre la main sur un coach licencié par la Fédération Royale Marocaine de BasketBall, TIBU Maroc les forme elle-même. Pour anticiper la demande, l’ONG va lancer un programme de formation destiné aux jeunes qui ne suivent pas de formation et sont au chômage. Baptisé « Coach de vie », il vise la réinsertion professionnelle des jeunes par le sport. Autre projet, la création dès janvier 2019 d’une ligue universitaire pour promouvoir le sport universitaire et développer les soft skills à travers des work shops.

Et pour se donner les moyens de mener à bien sa mission, TIBU Maroc reçoit les financements de plusieurs partenaires institutionnels comme le ministère de l’Intérieur à travers le Wilayas et les Préfectures et privés comme Sidi Ali, le Comptoir Métallurgique Marocain, La Vache Qui Rit, Vivo Energy Maroc, Supradyne, la MDJS, Atlas Voyages…

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Marhaba : +8% des MRE ont choisi GNV

Article suivant

Il fait l’actu : Mohamed Aujjar, ministre de la Justice