Interview

Tim Cordon: «Les voyageurs tiennent toujours à partir en vacances, mais la sécurité est devenue une priorité absolue»

La pandémie du Covid-19 a eu un impact préjudiciable direct sur l’activité touristique au Maroc, notamment l’hôtellerie. Le point sur la situation du secteur de l’hôtellerie avec Tim Cordon, Area Senior vice président pour la région Moyen-Orient et Afrique de Radisson Hotel Group.


Challenge : Qu’est-ce qui a changé pour les voyageurs en période de pandémie ?

Tim Cordon: Les voyageurs tiennent toujours à partir en vacances, mais la sécurité est devenue une priorité absolue. En conséquence, la tendance « staycation » devrait s’accentuer dans les mois à venir, les résidents étant désireux de faire une pause de quelques jours dans un lieu qui leur est familier.

Je pense que le plus grand défi et la priorité des marques d’hospitalité,sont de savoir comment garantir la santé et la sécurité des hôtes. Si l’emplacement et l’expérience étaient auparavant le principal facteur décisif, les consommateurs veulent également être rassurés sur le fait que les hôtels prennent leur santé et leur sécurité au sérieux. En même temps, les consommateurs veulent toujours profiter de leurs vacances. En voyageant, c’est un risque en soi, et lorsqu’ils franchissent nos portes, nous voulons qu’ils soient rassurés de pouvoir profiter de leur expérience de voyage, depuis le check-in, sans avoir à s’inquiéter.

Challenge : Comment le groupe hôtelier Radisson survit-il pendant cette pandémie?

T.C : Notre priorité immédiate a été et continue d’être la sécurité de nos invités, des membres de notre équipe et de nos partenaires. Depuis le début de la pandémie COVID-19, nous avons immédiatement mis en œuvre les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de toutes les autorités compétentes pour les exigences spécifiques à chaque pays, en concentrant nos efforts et nos investissements sur des précautions accrues en matière d’hygiène, de santé et d’assainissement, et nous continuons à le faire.

En mai 2020, le groupe Radisson Hotel a lancé le protocole de sécurité des hôtels Radisson, un programme de procédures de propreté et de désinfection approfondies développé en partenariat avec SGS, la première société mondiale d’inspection, de vérification, d’essai et de certification. Le protocole de sécurité du groupe Radisson Hotels comprend un protocole en 20 étapes et un protocole en 10 étapes pour les réunions et les événements, portant sur tous les aspects de la réunion, des événements et de l’expérience des invités. Le groupe Radisson Hotel a également joué un rôle de premier plan dans l’élaboration des protocoles « Safe Travels » du World Travel and Tourism (WTTC), le cadre et le cachet de l’industrie mondiale de l’hospitalité, afin d’assurer la cohérence des destinations et des pays, ainsi que des conseils aux fournisseurs de services de voyage, aux opérateurs et aux voyageurs sur la nouvelle approche de la santé et de l’hygiène.

À l’avenir, les voyageurs du monde entier seront certainement beaucoup plus conscients et prudents, et la sécurité est une priorité pour tous. Sur la base des crises précédentes, nous pensons que les voyages de loisirs se rétabliront plus rapidement, en particulier les voyages qui consistent à rendre visite à des amis et des parents et les voyages d’affaires.

Lire aussi | Maroc : le GPPEM donne un avant-goût de l’événementiel à l’ère du Covid-19

Challenge : Quelles sont les recommandations du groupe hôtelier Radisson pour sortir de la crise Covid-19 ?

T.C : Nous pensons que la reprise post-COVID-19 sera alimentée par un rebond du tourisme intérieur. Nous pouvons constater que les familles et les voyageurs solitaires ont été parmi les premiers segments du marché à se mettre à voyager et à faire des réservations. Avec le retour des voyages et du tourisme, il a été crucial d’ajouter de la valeur aux offres existantes. Les clients recherchent désormais des incitations telles que des réductions sur les chambres d’hôtes, des surclassements gratuits, une valeur ajoutée et une souplesse de réservation permettant une annulation gratuite. On peut également voir beaucoup de programmes de fidélisation réinventés avec des offres accrues pour tenter de stimuler la demande par le biais d’une base de clientèle existante.

Lire aussi | Une marocaine remporte le Prix Elève Ingénieure Maghreb 2020

Challenge : Quel est l’impact du Covid-19 sur l’industrie hôtelière au Maroc ?

T.C : L’impact a été important pour nous, comme pour l’ensemble des acteurs hôteliers. Toutefois, en tant que l’un des groupes hôteliers les plus importants au monde, nous nous sommes appuyés sur nos fondamentaux pour nous adapter rapidement à la crise. Nous avons notamment fait de notre responsabilité d’entreprise un axe fort de notre action. Notre principale préoccupation, outre la santé de nos clients et parties prenantes, a ainsi été de maintenir l’ensemble de nos postes afin de soutenir l’emploi.
Par ailleurs, au Maroc, nous avons aussi pu constater que le tourisme local a joué un rôle essentiel dans la poursuite des activités du secteur.

 
Article précédent

La Société marocaine de cardiologie organise la 25e édition de son congrès annuel en mode virtuel

Article suivant

Déclaration rectificative : l’administration fiscale appelée à clarifier certains points du dispositif