Hydrocarbures

Total Maroc : 1 Mrd de DH à investir sur les 3 prochaines années

L’entreprise n’entend pas ralentir ses investissements. Selon Jean-Louis Bonenfant, le nouveau DG, Total Maroc va notamment investir, à court terme, dans les infrastructures logistiques pour s’assurer une grande capacité de stockage, afin de pallier la fermeture de la SAMIR.


Total Maroc se porte bien. La filiale marocaine du géant pétrolier français a, en effet, enregistré de bonnes performances au terme du premier semestre. Total Maroc surfe sur une vague de croissance très favorable, lui ayant permis d’atteindre les objectifs escomptés. Des performances qui ont convaincu Jean-Louis Bonenfant, le nouveau directeur général de Total Maroc. Le nouveau patron a pris ses fonctions, il y a seulement trois semaines, et il n’entend rien changer à la dynamique imprimée par son prédécesseur à la tête de l’entreprise. «Nous allons dans un premier temps rester dans cette ligne et maintenir le cap », précise Jean-Louis Bonenfant. «Nous allons, ensuite, investir et construire l’avenir. Nous allons donc investir dans les stations-services et développer notre réseau », ajoute-t-il. Et ce n’est pas tout, car le nouveau patron entend actionner tous les leviers. Ainsi, il sera question d’investir dans les infrastructures logistiques de sorte à pouvoir conserver des stocks importants pour assurer l’approvisionnement du pays. De même, l’entreprise entend développer davantage son activité GPL, qui est en plein essor. Jean-Louis Bonenfant insiste sur ce volet, d’autant plus que la fermeture de la SAMIR met sérieusement les opérateurs du secteur sous haute pression. Total Maroc prévoit donc un investissement d’un milliard de DH sur les trois prochaines années pour asseoir sa croissance sur le long terme.

Nouveaux concepts

«Total Maroc va renforcer ses investissements. Sur les trois années à venir, nous allons investir 1 milliard de DH », confirme le DG. Soulignons que le plan stratégique triennal de l’entreprise, qui arrive à terme fin 2016, a prévu un investissement d’environ 950 millions de DH sur la période 2014-2016. Le top management a laissé entendre également, que Total Maroc va poursuivre son programme d’innovation lui permettant de mettre de nouveaux produits sur le marché. La filiale marocaine bénéficie de la R&D de sa maison-mère qui investit chaque année près de 100 millions d’euros dans la recherche et le développement dédié aux carburants et aux lubrifiants automobiles. L’entreprise a pu ainsi déployer sur le marché national son nouveau produit Total Excellium. Ce dernier, a d’ailleurs permis de doper les ventes de Total Maroc sur le premier semestre. Engagé dans une stratégie de diversification, l’entreprise a également introduit de nouveaux concepts. On peut citer par exemple, le service Total Wash (stations de lavage au sein des stations-services) ou encore le Hard Auto, le nouveau concept d’entretien de véhicule introduit par l’entreprise. Rappelons que Total Maroc exploite, 287 stations au Maroc dont 9 stations autoroutières. La filiale marocaine du géant pétrolier français table sur 12 ouvertures par an, revendique une part de marché aux alentours de 15%. Concernant les résultats financiers à fin juin 2016, on note que Total Maroc réalise un résultat net social de 399,8 millions de DH, soit une croissance de 215,1 millions de DH par rapport à la même période de l’année passée. On retient aussi, que le résultat net consolidé s’établit à 402,6 millions de DH, contre 145,9 comparativement à la même période l’an passé. Quant aux ventes, l’entreprise affiche une progression de 8,7% pour atteindre 675 kt contre 621 kt à la même période de l’année écoulée.

 
Article précédent

Challenge #572

Article suivant

Innjoo bouscule les prix