Carburants

Total Maroc se prépare à la libéralisation des prix (Vidéo)

Près de quatre mois après son introduction en Bourse de Casablanca, le groupe Total Maroc réalise un bénéfice consolidé de près de 146 millions de DH conforme aux prévisions de son business plan. Au niveau stratégique, le pétrolier se prépare à la libéralisation des prix.
 
 
Total Maroc adapte son fonctionnement et son organisation pour répondre aux nouveaux défis qui résulteront de la libéralisation des prix. Cette mesure est prévue à partir du 1er décembre 2015.  « La libéralisation des prix donnera la possibilité aux distributeurs de proposer aux clients professionnels des formules de prix personnalisés », souligne Arnaud Le Foll, directeur général de Total Maroc. Et d’ajouter, qu’«en termes d’approvisionnement, la libéralisation des prix ne va pas impacter l’activité de Total Maroc ».
 
Le distributeur pétrolier se veut confiant vu qu’il possède des capacités de stockage importantes. «  Notre stock de sécurité est à 30 jours », précise Arnaud Le Foll.  « D’ailleurs, en dépit de l’arrêt de la production de la raffinerie SAMIR, nous avons pu sécuriser notre approvisionnement » confirme le DG du groupe.
 
Le marché des carburants en baisse
 
Par ailleurs, le management de l’entreprise a indiqué le marché des produits blancs a régressé, au premier semestre 2015, de 1,6%.  En effet, « nous parlons d’une baisse de ce marché en le comparant au premier semestre 2014, période où la contrebande de carburant venue d’Algérie avait été stoppée, avant de reprendre en août 2014 » commente Arnaud Le Foll.  « Quand la contrebande reprend, une baisse des ventes en station se fait ressentir jusqu’à Fès. Mais à bases comparables, le marché reste en croissance ce semestre » explique le DG.
 
Sur ce marché, les ventes de Total Maroc ont progressé de 0,5% à 418 000 tonnes. Pour le GPL, celles-ci ont  enregistré une hausse de 2,8% (154 000 tonnes) soit légèrement au dessus des performances du marché (+2,5%).
 
Pour rappel, les subventions sur les produits pétroliers liquides ont été totalement supprimées, seule subsiste depuis le 1er janvier 2015 la compensation sur le GPL conditionnée.
 
Un bénéfice consolidé de 146 millions de DH
 
Pour les réalisations semestrielles, le distributeur pétrolier a affiché, au premier semestre 2015, un résultat net social de 184,7  millions de DH en légère hausse de 2,7% par rapport  au premier semestre 2014. « Notre résultat net s’est accru alors même qu’il supporte les frais engagés dans le cadre de l’introduction en bourse pris en totalité sur le premier semestre 2015 pour un montant global de 35 millions de DH » précise Arnaud Le Foll.
 
Toutefois, le résultat net consolidé ressort à 145,9 millions de DH en baisse de 13,8% pour la même période de référence.  Cette baisse est due aux retraitements IFRS sur couverture de change (-17,7 millions de DH) et sur impôt différé (-7,4 millions de DH). Il est à noter, par ailleurs, l’impact des frais IPO de 2 millions de DH sur le contributif des filiales consolidés.
 
En dépit de la baisse, ce niveau des bénéfices représente 49% du résultat net part du groupe 2015 prévu dans le business plan de la société dans le cadre de son introduction en bourse. Total Maroc signe, ainsi, un premier semestre 2015 conforme aux prévisions.
Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Le marché de la construction au Maroc devrait croître de 4,45% sur la période 2015-2019.

Article suivant

Autoroute Casablanca-Berrechid : ADM se prépare au lancement des travaux