Nécrologie

Touria Jabrane s’est éteinte

Touria Jabrane demeurera vivante à travers ses œuvres. Elle vient de nous quitter après une longue maladie. Son regard et son sourire illustrent toute une époque.


C’était une artiste militante. Née à Casablanca, ses pièces de théâtre, avec Tayeb Saddiki, « respirent » dans la réalité sociale marocaine. Elle a aussi été actrice dans de grands films tels « Omar Al Mokhtar » de Mustapha Akkad ou « Titre provisoire » de Mustapha Derkaoui. Après avoir fait ses premiers pas dans Masrah Ennas (le théâtre des gens), elle anime, avec son mari, Abdelouahed Ouzri, la troupe Masrah Al Yaoum (le théâtre d’aujourd’hui). Elle a aussi été très active au sein des organisations humanitaires et des droits de l’homme.

Lire aussi | Covid-19 : Le Maroc, troisième pays africain le plus touché

Nommée ministre en 2007, elle apporte son appui pour réformer le Fonds de soutien au théâtre. Elle sera aussi à l’origine de la « Fête de la musique ». Durant toute sa vie, Touria Jabrane Kraytif n’a pas cessé d’être créative. Son courage et sa sincérité sont le meilleur héritage transmis aux générations actuelles. Touria représente toute une époque. Elle sera toujours vivante dans notre mémoire collective, à travers ses œuvres et son sourire sincère et profondément humaniste.

 
Article précédent

L'Accord de Skhirat demeure la principale clé au conflit en Libye

Article suivant

Rentrée scolaire au Maroc: voici le formulaire exigé pour l'enseignement présentiel [Document]