Business

Tourisme: 200 millions de DH de plus pour vendre le Maroc par le web

Les trois quarts des packages individuels dans le monde actuellement se font sur internet.

Pour bien vendre la destination Maroc, l’ONMT devrait voir son budget augmenter de 200 millions de DH, dans le cadre du projet de loi de Finances 2013. Où ira cette rallonge ?


Après la sortie incendiaire de Mustafa Ramid, ministre de la Justice et des libertés, sur le tourisme à Marrakech, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane qui rencontrait les professionnels du tourisme avait promis à ces derniers d’augmenter le budget de l’ONMT (Office national marocain du tourisme) en 2013. Il l’a fait. Ainsi, pour la promotion de la destination Maroc, l’ONMT devrait voir son budget augmenter de 200 millions de DH, dans le cadre du projet de loi de Finances 2013. Cette augmentation qui intervient dans un contexte de forte pression sur les finances publiques et confirme par ricochet que le secteur du tourisme est prioritaire pour le gouvernement. Jusque-là, le budget annuel de l’Office s’élève à 550 millions de DH. En 2010, il a été augmenté de 300 millions de DH dans le cadre du comité de veille stratégique. Or, l’Organisation mondiale du tourisme recommande de réserver à la promotion de l’industrie touristique un budget variant entre 1,5 et 3% des recettes du secteur. Pour le cas du Maroc, ce budget devrait tourner au minimum autour de 900 millions de DH. Mais que va faire l’ONMT de cette rallonge ?

Le tout-internet
Au ministère du Tourisme, l’on sait déjà où iront les 200 millions de DH. Le département de Haddad veut faire la part belle au web. « Nous avons mis en place une stratégie de promotion sur Internet qui s’étale sur trois ans. L’essentiel de cet argent ira à cette opération », affirme l’entourage du ministère du Tourisme, convaincu que l’efficacité de passe par ce canal stratégique. En effet, en matière de promotion touristique, la tendance a beaucoup évolué au cours de ces dernières années. L’usage du web pour connaître les disponibilités, puis réserver, est en nette progression, sur tous les marchés émetteurs. Les trois quarts des packages individuels dans le monde actuellement se font sur Internet. C’est pourquoi la destination Maroc qui veut profiter de ce nouveau comportement des touristes cherche à changer sa stratégie de promotion. Déjà en février dernier, l’ONMT avait lancé un appel international à candidatures pour l’élaboration, la conception et l’exécution de la stratégie du tourisme marocain sur le plan international sur le web durant le triennat 2012-2013-2014. C’est ainsi que l’heureux élu avait été choisi le 25 mai 2012.
Il faut dire que l’Office a commencé à se lancer dans la bataille du web avant même la mise en place de cette nouvelle stratégie en consacrant depuis 2010 près de 40% de son budget de promotion (soit l’équivalent de 220 millions de DH) aux programmes sur le Web, contre 5% seulement en 2009.  Sur le terrain, les résultats ne se sont pas fait attendre : la destination Maroc est passée de 350 nuitées vendues sur Internet à plus 1,5 million entre 2009 et 2011. Depuis, plus d’une soixantaine de sites Web comme Booking, Expedia, Opodo et autre Last minute commercialisent le Maroc. « Le ministère à travers l’office a déjà mis en place une structure e-tourisme entièrement dédiée à la veille », tient-on à préciser auprès du département de Haddad.
De plus, l’ONMT a lancé parallèlement un portail de réservation one line « visitmorocco.com » réservé aux hôteliers marocains qui pourront mettre leur offre en ligne, mais également aux loueurs de voitures, aux compagnies aériennes, aux guides de tourisme… En fait, tout ce dont a besoin un touriste pour faire son marché ou confectionner son package. Ce site enregistre actuellement près de 1,8 million de visites par an. Encore faudrait-il que les établissements d’hébergement classés marocains soient présents sur le web. Selon une étude réalisée par Horwart HTL sur 800 établissements d’hébergement classés, seulement 30% des unités disposent de leur propre site, 20% des unités font partie d’une chaîne ou d’un groupe et sont présents sur son site alors que la moitié restante n’a pas de site web.

 

1,5 million
La destination Maroc est passée de 350 nuitées vendues sur Internet à plus 1,5 million entre 2009 et 2011.

 
Article précédent

World Travel Market : Opération de séduction au Royaume-Uni

Article suivant

Réforme des retraites: La CNSS est-elle prête ?