Transport urbain

Tourisme : ALSA déploie deux bus hybrides à Tanger

Après un an de mise en service de ses bus touristiques dans la ville du Détroit, ALSA Maroc passe à la vitesse supérieure. Le spécialiste en matière de transport urbain vient fraîchement de mettre en circulation deux nouveaux bus panoramiques à vocation touristique animés par la technologie hybride.


Cette dernière consiste en la combinaison de deux motorisations, l’une thermique, en l’occurrence un diesel, et l’autre électrique. De quoi permettre à ses engins de marque Volvo d’économiser jusqu’à 30% de gasoil et de participer, de façon concrète, à la réduction de l’empreinte carbone. Ce qui cadre pleinement avec les aspirations souhaitées par la ville.

Faut-il se souvenir qu’ALSA n’en est pas à son premier coup d’essai en matière de mobilité propre dans le Royaume puisqu’en 2016, Marrakech devenait ainsi la première ville du continent à disposer d’une flotte de bus 100% électrique dédiée au transport urbain. Dans la foulée, et après l’obtention d’un contrat de bus touristiques toujours dans la ville ocre en 2017, le parc s’est vu étoffé avec l’arrivée de deux nouveaux engins de type panoramique disposant de moteurs électriques.

Efficacité énergétique assurée

Qu’ils soient 100% électriques ou hybrides, ces bus permettent indéniablement de promouvoir la durabilité écologique en matière de transport urbain, mais chacun à leur manière. En effet, le tout électrique, aussi économique soit-il, va tout de même nécessiter un certain nombre d’infrastructures pour l’exploitant, notamment des bornes de recharge. En revanche, la technologie hybride autorise un peu moins de contraintes dans la mesure où l’engin s’appuie en grande partie sur son moteur diesel.

Lire aussi : Rabat : Alsa-City bus assure le transport à la capitale

Concrètement, un générateur transforme l’énergie produite lors du freinage en énergie électrique. Ainsi, sur les trajets impliquant de nombreux arrêts et redémarrages, le bus peut stocker suffisamment d’énergie pour faire fonctionner le moteur électrique au lieu du diesel, notamment dans les phases de démarrage et lorsqu’il roule à une faible allure. Le tout dans un silence absolu pour un meilleur confort des passagers.

 Un circuit touristique bien ficelé

L’opérateur de transport par la voix de son Directeur général Alberto Pérez, et la ville de Tanger, indiquent que ces deux nouveaux bus hybrides de douze mètres de long chacun peuvent transporter jusqu’à 57 voyageurs, sept jours sur sept, selon deux trajets distincts. Ces derniers qui ont été finement étudiés permettent aux usagers et autres touristes de sillonner la ville du Détroit et ses alentours et de découvrir en 8 langues différentes les commentaires ayant trait aux monuments et autres personnages clés qui ont forgé l’histoire séculaire de Tanger et du Royaume.

Un périple urbain en bus hybride qui cible donc un large panel de la population (allant des adultes aux enfants en passant par les résidents et les non-résidents. La grille tarifaire oscille entre 40 et 130 DH.

ALSA Maroc en quelques chiffres

L’opérateur est spécialisé dans le transport urbain, touristique, personnel et scolaire. Depuis 1999, il a tissé sa toile dans quatre grandes villes du Royaumeà savoir Marrakech, Agadir, Tanger, Rabat et Khouribga. Il exploite environ 130 lignes et dispose d’une flotte estimée à plus de 650 bus.  

 
Article précédent

Les IDE en petite forme

Article suivant

ONCF : 8 millions de voyageurs transportés lors de l’été