Archive NL

Newsletter du 10 Octobre 2013 : Tourisme : Le groupe Accor pilote l’Afrique à partir du Maroc

Linus – Newsletter with Template Builder


 
 
EcoBiz
by Challenge.ma
Votre newsletter spécialisée en Economie & Business
 
 
  Le chiffre du jour
 
0,7%

 

Selon une étude du Crédit Suisse publiée hier, 0,7% des ménages dans le monde détiennent 41% de la richesse globale.
 
 Le billet de Jamal Berraoui
 
L’année de tous les dangers

La session qui s’ouvre déterminera le sort de toute la législature. La nouvelle majorité doit s’activer sur le plan législatif sur plusieurs fronts. L’adoption des lois organiques, nécessaires à la concrétisation de la Constitution du 1er juillet, au moins en partie parce qu’il en faut 18 est cruciale. L’organisation des élections municipales et régionales ne peut supporter aucun report. D’abord parce qu’elles étaient prévues dans le sillage des législatives. Ensuite parce qu’elles permettront de mettre fin à la situation anachronique de la seconde chambre. C’est cette année ou jamais, si l’on tient à garder un minimum de crédibilité, de respectabilité aux institutions. Sans cette crédibilité il n’y a pas d’adhésion populaire à l’idée démocratique, et sans cette adhésion, il faut trouver d’autres voies, pas toutes sans risques.
Retrouvez le billet complet sur Challenge.ma
 
Flash Eco 
 
Macro

Quatre régions créent environ la moitié de la richesse nationale   

Quatre régions marocaines sur seize créent près de 48,9% de la richesse nationale, selon les résultats des comptes régionaux de l’année 2011 sur le produit intérieur brut et les dépenses de consommation finale des ménages, établis par le Haut-commissariat au plan (HCP). Il s’agit de la région du Grand Casablanca, qui se situe en première position avec 19,8%, suivie de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer (12%), de Chaouia-Ouardigha (8,8%) puis de Marrakech-Tensift-Al Haouz( 8,3%). Par ailleurs, il est à noter qu’en termes de PIB par habitant, la région de Chaouia-Ouardigha, dopée par les retombées des investissements drainés au cours de la dernière décennie, crée la surprise en rejoignant le niveau observé dans le Grand Casablanca (environ 40 600 DH).
 
Tourisme

Le groupe Accor pilote l’Afrique à partir du Maroc 

Désormais c’est à partir du Maroc que le groupe français Accor  va piloter ses activités en Afrique subsaharienne et au Maghreb. Pour cela, le premier opérateur hôtelier mondial vient de nommer Antoine Guego au poste de directeur général Afrique. Ce dernier cumulera  cette fonction avec celle de directeur général d’Accor Maroc. Basé à Casablanca, Antoine Guego aura  la lourde tache de relancer la filiale marocaine en perte vitesse depuis deux ans mais aussi de renforcer la présence du groupe dans le continent qui attire de plus en plus les grandes enseignes internationales. Ainsi, il remplace Fabrice Maury, directeur général Afrique et Christian Rousseau, directeur général Maroc, qui quitteront le groupe Accor à la fin de l’année. A noter que ce dernier convoitait également ces deux fonctions confiées à Antoine Guego mais ses résultats à la tête d’Accor n’ont pas plaidé en sa faveur. Après avoir rejoint Accor en 1987, M. Guego a fait l’essentiel de sa carrière à l’international en tant que directeur d’hôtel  puis de directeur des opérations. Depuis 2008, il est directeur général Hongrie, Slovaquie & Bulgarie.
 
 
Matériaux de construction

Rabbah pour un coup de pouce aux industriels locaux 

Afin d’alléger la facture des constructions publiques et des infrastructures, qui accapareraient le tiers de l’investissement public, M. Rabbah, ministre de l’Équipement et du Transport, songerait à imposer dans les futurs cahiers des charges des marchés publics le recours exclusif à des matériaux de construction locaux. Cette démarche, relayée par la Vie éco et qui n’en est qu’à ses premières étapes, ne manquera pas de faire le bonheur des industriels nationaux asphyxiés par la concurrence des produits d’importation.
 
Énergie

Hausse de la production d’électricité…  

Les dernières statistiques du département de l’Énergie arrêtées à fin août 2013 viennent de paraître et révèlent une légère bonification de la production nationale d’électricité à l’issue des 8 premiers mois de l’année (+1,1% à 21 199 Gwh), comparativement à la même période en 2012. Par catégorie, la production hydraulique s’est accrue de 105%, tandis que l’éolienne a augmenté de 53% à 798 Gwh. A contrario, la production thermique a reculé de 10% à 14 535 Gwh.
 
Énergie

… Mais les ventes se replient  

En raison d’une activité industrielle toujours titubante, accentuée durant les mois de juillet et d’août par l’avènement du mois de ramadan et des congés annuels, les écoulements d’électricité à fin août 2013 se sont contractés de 1,2% à 18 075 Gwh par rapport à fin août 2012. Par type, les ventes de l’électricité Très Haute Tension, Haute Tension et Moyenne Tension se sont accaparées la part du lion avec 78%, soit 14 107 Gwh, tandis que celles de la Basse Tension n’en représentaient que 22%, soit 3 969 Gwh. (MEM)
 
baniere vh
 
 
Alcool

Les marocains trinquent 

Un nouveau rapport sur la production et la consommation d’alcools dans le monde arabe, édité par l’agence Reuters, nous apprend que les marocains en auraient consommé 131 millions de litres en 2012, répartis comme suit : 400 millions de bières, 38 millions de bouteilles de vin, 1,5 million de bouteilles de whisky et 140 000 bouteilles de champagne. Les recettes issues de la production et de la vente de ces boissons sont importantes pour l’État marocain : plus de 1,28 milliard de DH, selon les chiffres du ministère de l’Économie.
 
Raffinage

La Samir obtient le renouvellement de sa triple certification  

Le 26 Septembre dernier, la Samir a obtenu avec succès le renouvellement de sa certification intégrée QSE (Qualité, Sécurité, Environnement) délivrée conjointement par Bureau Veritas (Cabinet International de Certification) et IMANOR (Institut Marocain de Normalisation). Ceci a concerné les activités d’approvisionnement, de raffinage, de stockage et de commercialisation des produits pétroliers pour les sites de Mohammedia (Raffinerie et Terminal) ainsi que pour le centre d’activités de Sidi Kacem.
 
Énergie

Lydec alimentera Midparc  

Le gestionnaire délégué de distribution d’eau et d’électricité vient de signer une convention portant sur l’alimentation en énergie de la plateforme industrielle intégrée « Midparc », peut-on lire sur le Matin. En termes d’investissements, le montant estimatif de réalisation des travaux et des infrastructures est de l’ordre de 56 millions de DH. Lydec donnera le premier coup de pioche en janvier 2014, pour une durée de travaux prévisionnelle de 6 mois. Ce nouveau débouché lui permettra d’élargir davantage son périmètre d’activité.
 
Énergie

La Chine, premier importateur de pétrole du monde  

La Chine est devenue, au cours du mois de septembre, le premier importateur mondial de pétrole, devant les États-Unis. Si cette information, annoncée hier par l’Agence américaine d’information sur l’Énergie (EIA), était attendue, elle n’en est pas moins symbolique du basculement en cours dans le monde de l’énergie. Pour mémoire, la Chine est déjà le premier consommateur d’énergie au monde (depuis 2010), même si, par habitant, elle reste loin derrière les États-Unis (quatre fois plus) ou certains États du Golfe arabo-persique. Les Chinois sont aussi, depuis 2008, les premiers émetteurs de CO2 de la planète, suivis par les Américains et les Indiens. En revanche, les États-Unis restent le premier consommateur de pétrole (19,8%), loin devant la Chine (11,7%). En somme, cette nouvelle donne n’est pas sans conséquences géopolitiques. Pékin est de plus en plus dépendant, notamment des monarchies pétrolières et gazières du Golfe et des pays d’Afrique de l’Ouest (Nigeria, Angola…).
 
 
Cliquez ici pour plus d’articles sur challenge.ma
 
 
baniere challenge
 
Sur le Magazine 
 
Assurance

Une mesure non encore connue par le public 

Peu médiatisée et pourtant mesure phare du contrat-programme du secteur des assurances 2011-2015, et notamment du coté des assurés et victimes d’un accident de la circulation, la mise en place, à effet du 1er Janvier 2013, de la «Convention d’Indemnisation Corporelle Automobile» (CICA) ayant pour but d’accélérer la procédure d’indemnisation du principe corporel de cette population.

Retrouvez l’article complet sur Challenge.ma

 
Mehdi Tak Tak, DG d’Univers Motors

«Pour notre gamme Ferrari, les prix débutent à partir de 2,1 MDH»  

Ferrari vient officiellement de débuter son activité commerciale au Maroc. Une carte détenue désormais par Univers Motors (Groupe Mutandis) après celles, entres autres, de Honda, Seat et Chery. Mehdi Tak Tak, DG d’Univers Motors nous livre son éclairage sur le démarrage effectif de la marque au cheval cabré et lève le voile sur les objectifs commerciaux que souhaite atteindre son Groupe dans le Royaume avec cette nouvelle carte premium.

Retrouvez l’article complet sur Challenge.ma

 
Electroménager

BEKO voit grand  

La marque turque d’électroménager BEKO appartenant au groupe européen Arçelik, filiale de Koç Holding, entend renforcer sa présence sur le marché marocain. Classée 3ème marque d’électroménager en France, 2ème en Europe de l’Ouest, et 1ère en Grande Bretagne, Beko est présent au Maroc depuis 2010.

Retrouvez l’article complet sur Challenge.ma

 
E-commerce 

Epicerie.ma lance son offre Drive  

e supermarché en ligne www.epicerie.ma lance sur Casablanca son nouveau service Drive entièrement gratuit. Les clients peuvent commander en ligne aux mêmes prix qu’en hypermarché et récupérer leurs courses le jour même, 30 minutes après la commande.

Retrouvez l’article complet sur Challenge.ma

 
Actualité 

Simplement remarquable  

Les Jdidis ne remercieront jamais assez son Altesse Moulay Abdellah Alaoui d’avoir choisi leur ville pour concrétiser son idée d’un salon dédié au cheval. Avec son équipe, ils ont pu rapidement imposer un concept pluriel qui donne à l’événement toute sa dimension. Cette année encore, le succès populaire ne s’est pas démenti.

Retrouvez l’article complet sur Challenge.ma

 
 
Cliquez ici pour plus d’articles sur challenge.ma
 
 
baniere challenge
 
 
  ll fait l’actu
 
Jilali Hazim
 
Il vient d’être porté à la tête de l’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM). Cet ancien directeur des ressources financières et de planification au ministère de la Santé, a été la cheville ouvrière de la mise en place du RAMED. Jilali Hazim remplace ainsi Chakib Tazi qui était à la tête de l’institution de depuis sa création, il y a neuf  ans.
Le nouveau directeur général de l’ANAM est diplômé de l’Institut national des statistiques et d’économie appliquée (INSEA). Il est aussi titulaire d’un diplôme de l’École de santé publique de l’Université Henri Poincaré de Nancy et d’un certificat sur la planification et la gestion des projets de santé obtenu à Paris.
Bien qu’en terrain connu, Jilali Hazim doit veiller à préserver les équilibres du régime naissant.
 
 
Cliquez ici pour plus d’articles sur challenge.ma
 
 
baniere challenge
 
Sur la Blogosphère
 
Conjoncture

Le FMI craint l’apparition de « nouvelles crises » venues des États-Unis et des émergents 

L’incertitude budgétaire américaine et la vulnérabilité de plusieurs pays asiatiques fait craindre au FMI de nouvelles crises. L’institution a revu mardi à la baisse ses prévisions de croissance pour l’économie mondiale.

Retrouvez l’article complet sur latribune.fr

 
Internet

Censure : une armée secrète de 2 millions de « policiers de la Toile » chinois 

La Chine emploierait environ deux millions de personnes chargés de contrôler les milliards de messages publiés sur les réseaux sociaux du pays tels que Sina Weibo, selon une enquête d’un des journaux officiels, « Les Nouvelles de Pékin. »

Retrouvez l’article complet sur latribune.fr

 
 
Pour vous désinscrire, veuillez cliquez ici
  facebook challenge
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Challenge.ma 2013 Usage strictement personnel.
TWItter challenge
 

 
Article précédent

Liste officielle des membres du nouveau Gouvernement Benkirane !

Article suivant

Demain de nouveaux distributeurs ?