Tourisme

Tourisme : Le Maroc veut s’inspirer de la Turquie

La Turquie donne, à Casablanca, ses leçons au Maroc pour développer son activité touristique pour attirer davantage les  visiteurs et consolider  les recettes.


« Nous sommes jaloux du développement touristique que la Turquie a connu ces dernières années et nous voulons, ainsi, nous en inspirer pour booster le tourisme au Maroc» déclare, Fouad Chraibi, président de l’Association Nationale des Investisseurs Touristiques (ANIT) lors d’une conférence-débat sous le thème : «Industrie touristique en Turquie : analyse d’une success story et enseignements pour le Maroc», tenue le 24 novembre 2015 à Casablanca

Pour cause, la Turquie est devenue l’un des poids lourds du tourisme mondial. En effet, le pays a réussi de se positionner sixième à l’échelle mondiale en nombre d’arrivées avec 39,8 millions de touristes en 2014, soit une augmentation de 41% en sept ans. En termes de recettes, la destination touristique se classe au 12ème rang avec un niveau de 29,6 milliards de dollars.

Le Maroc est, ainsi, encore loin de la performance touristique de la Turquie. En 2014, le Maroc a attiré près de 10,3 millions de touristes internationaux pour plus de 7 milliards de dollars de recettes. A ce niveau, la question qui se pose : Comment la Turquie a pu réussir son développement touristique ?

La connexion aérienne

Il est vrai que la Turquie a su investir dans le tourisme en développant la connexion aérienne. Le pays dispose, aujourd’hui, de cinq compagnies aériennes domestiques dont Turkish Airlines. Aussi, le pays a construit 56 aéroports dont la plupart sont internationaux. Mais ce n’est pas tout, la Turquie est entrain de construire le plus grand aéroport au monde à Istanbul. Il sera doté d’une capacité d’accueil de 150 millions de passagers.

L’hébergement de qualité

En parallèle de l’augmentation des capacités aériennes, la Turquie a développé la qualité de l’offre d’hébergement touristique, tous types de classification confondus, allant du basique au très haut luxe.

La facilitation des investissements

Pour développer l’infrastructure touristique, la Turquie a adopté un plan stratégique qui s’appuie sur plusieurs mesures incitatives pour faciliter les investissements notamment en tourisme. L’Etat accorde, ainsi, à l’ensemble du secteur des aides afin de stimuler la contribution à l’économie du Pays. En effet, la Turquie a mis en place un régime fiscal adapté qui permet non seulement aux grands tours opérateurs et investisseurs touristiques de bénéficier de ces aides mais aussi aux agences de voyages et PME du secteur.

La promotion

Enfin, le ministère turc de la Culture et du Tourisme alloue un budget annuel de 100 millions de dollars à la commercialisation et à la promotion du tourisme turc. Ce budget est, en grande partie, consacré à la publicité, à la participation à des salons professionnels et à l’organisation d’ateliers et de séminaires pour les professionnels du voyage.

 

 
Article précédent

Crise de la SAMIR : l'approvisionnement du marché national est assuré

Article suivant

Bourse : les banques désormais actionnaires majoritaires