Flash-eco

Tourisme : Le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères répond aux critiques des opérateurs marocains


Le secteur du tourisme au Maroc aurait enregistré entre « 50 et 60% d’annulations » sur le marché français en l’espace d’une semaine. En cause : « la menace terroriste de l’Etat islamique et l’amalgame que cela a déjà entraîné chez les touristes européens », ainsi que les « consignes de vigilance du Quai d’Orsay exprimées par les autorités françaises ». Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Romain Nadal, a répondu hier aux critiques du secteur du tourisme marocain, en soulignant que l’appel à une « vigilance renforcée » ne visait qu’une petite partie du Maroc. Les conseils aux résidents et voyageurs français sont « composés à la fois de codes couleurs et recommandations écrites », a-t-il expliqué. « S’agissant du Maroc, deux couleurs sont indiquées : verte (vigilance normale) pour la quasi-totalité du territoire, jaune pour le sud de la zone frontalière (avec l’Algérie), où il s’agit d’observer une attitude de vigilance renforcée », a-t-il ajouté. Dans les conseils dispensés sur son site internet, le Quai d’Orsay recommande cependant aussi « la plus grande vigilance dans les lieux publics ou de rassemblement » au Maroc en raison du « risque terroriste » dans la zone saharo-sahélienne et de la présence de jihadistes. 

 

 
Article précédent

Marché mondial des phosphates : Ferme volonté royale de conforter le leadership du Maroc

Article suivant

Il fait l'acu : Mostafa Terrab