Pandémie

Tourisme : les détails de la stratégie de l’ONMT pour relancer la destination Fès-Meknès

Fès et Meknès sont des destinations très prisées par de nombreux touristes. L’Office national marocain du tourisme (ONMT) envisage ainsi de booster l’attractivité de ces deux villes pour augmenter le flux de touristes dans ce contexte de relance du secteur, très  impacté par la crise sanitaire.


L’ONMT est en pleine tournée nationale dans les différentes régions du royaume. Et lors de sa récente escale à Fès, l’office a dévoilé ses plans pour mettre Fès et Meknès sur les starting-blocks de la reprise. « La région ayant été notamment impactée par la crise, la stratégie de relance devra être particulièrement offensive et les leviers devront être activés rapidement », indique l’ONMT. Justement, la rencontre qui s’est tenue en début de semaine et qui a réuni les responsables de l’Office et les professionnels du tourisme et les responsables du Conseil régional du tourisme (CRT) de Fès-Meknès, visait à mettre en place le plan de relance.

Lire aussi| Vaccination anti-Covid : la campagne nationale ne dépassera pas trois mois

« Nous sommes bien conscients que les professionnels du tourisme de la région Fès-Meknès traversent une crise particulièrement difficile et que tous les intervenants du secteur doivent aujourd’hui unir leurs efforts pour mettre en place les jalons de la reprise. Notre stratégie s’articulera autour de l’aérien, de la mise en place d’une marque forte de Fès-Meknès et de l’arrière-pays auprès des marchés internationaux et d’une approche plus ciblée pour le marché national », a souligné Adel El Fakir, directeur général de l’ONMT. De son côté, le président du CRT Fès-Meknès, Aziz Lebbar, a fait remarquer que tous les acteurs sont mobilisés pour préparer la relance. « Nous comptons sur l’ONMT pour nous accompagner afin de mettre en place les actions nécessaires en matière d’aérien et de positionnement sur l’échiquier national et international, afin que les professionnels de la région puissent reprendre leurs activités et récupérer les parts de marchés perdues », a-t-il ajouté.

Lire aussi| Agriculture : la Banque mondiale appuie la stratégie Génération Green

Dans le détail, l’ONMT effectue actuellement un travail de fond auprès des compagnies aériennes internationales, notamment low-cost afin que la destination puisse reprendre les liaisons directes avec les principaux marchés émetteurs, plus particulièrement la France, l’Allemagne et l’Espagne. De même, l’Office travaille actuellement sur la mise en place de vols au départ de la province française à destination de Fès, en partenariat avec les compagnies marocaines et françaises, ainsi que sur une capitalisation sur les vols existants, à travers les compagnies marocaines au départ de Casablanca et une reprogrammation de vols à destination de Fès au départ de Madrid et Barcelone. En parallèle, l’ONMT indique aussi que le plan d’action marketing qu’il va mettre en place compte s’appuyer sur une marque « culture et patrimoine » forte de Fès-Meknès, et un positionnement « nature et découverte » pour l’arrière-pays (Ifrane, Boulemane, Séfrou, Taza…).

On apprend qu’une approche offensive est également opérée auprès des principaux tour-opérateurs et agences de voyage. « L’ONMT compte aussi mettre un accent particulier sur le tourisme interne, afin de booster la clientèle nationale, notamment à travers la grande campagne nationale de l’Office qui sera lancée prochainement. Professionnels et ONMT sont bien enclins aujourd’hui à travailler ensemble pour mettre en place, rapidement, tous les moyens nécessaires afin de préparer la relance », conclut l’office.

 
Article précédent

Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, mercredi 16 décembre

Article suivant

Casa Transport lance les travaux de réalisation du projet de Busway