Banques

Tous les indicateurs au vert pour BCP

La moisson a été bonne pour le groupe BCP en 2017.


La banque dirigée par Mohamed Benchaâboun a en effet réalisé un produit net bancaire consolidé en amélioration de 4,5%. « Cette performance a été possible notamment grâce à la croissance des activités des filiales spécialisées et internationales », a expliqué Mohamed Benchaâboun lors de la conférence de presse organisée le 06 mars 2018 à Casablanca pour présenter les réalisations financières du groupe au titre de l’exercice 2017. Notons que le résultat net consolidé du groupe BCP s’apprécie de 12,3% à 3,4 milliards de DH. Le RNPG, de son côté, est en augmentation de 7,5% à 2,8 milliards de DH. Plus précisément sur le marché marocain, le top management a fait remarquer que la Banque au Maroc continue d’améliorer son positionnement et de jouer un rôle capital dans la collecte de l’épargne nationale avec 26,3% de part de marché sur les dépôts, au terme d’une collecte additionnelle de plus de 12 milliards de DH auprès des particuliers résidents et Marocains du Monde. La Banque Centrale Populaire a aussi une distribué plus de 8,5 milliards de DH de crédits au titre de l’exercice 2017, portant ainsi sa part de marché sur ce segment à près de 24%. En ce qui concerne les  comptes sociaux, la BCP a enregistré une amélioration de 10% de son résultat net à 2,2 milliards de DH. « Nos performances en 2017 ont été très positives. Sur le marché marocain, nos résultats ont augmenté de 12,4% par rapport à l’année dernière. Et nous avons aussi poursuivi notre stratégie de développement sur le continent africain », a souligné Kamal Mokdad, directeur général en charge de l’International du groupe BCP. Justement à l’international, le groupe a réalisé de très bonnes performances. Ainsi, les filiales de la Banque de l’International confirment une trajectoire de développement soutenue, affichant notamment une nette progression de l’ensemble de leurs agrégats financiers. L’évolution du produit net bancaire, en nette accélération, atteint près de 18% au titre de l’exercice 2017.

Le top management a noté que le réseau des Banques Atlantique, plus particulièrement, a enregistré une évolution positive de l’activité d’intermédiation avec une croissance de près de 16% des dépôts et de 25% des crédits, s’accompagnant d’une bonification de la marge d’intérêt clientèle de près de 25% au titre de l’exercice 2017. Par ailleurs, engagée dans l’exécution d’un plan stratégique d’envergure, la Banque de l’International enregistre une nette amélioration de sa profitabilité et affiche un coefficient d’exploitation en amélioration de plus de 3 points et un résultat net en augmentation significative au titre de l’exercice 2017.

 
Article précédent

L’emlyon Casablanca lance son 2ème MOOC

Article suivant

Lancement du programme de formation Noor III