Transport

Tramway de Casablanca : De la pub, sous condition

Casa Tramway cherche coûte que coûte à diversifier ses sources de revenus. La société a lancé un appel d’offre pour la sélection d’une régie publicitaire, mais pas question de prévoir de la publicité sur les rames.
 
 
Casa Tramway lance un appel d’offres pour la sélection d’une régie publicitaire. L’objectif étant bien évidemment de chercher de nouvelles sources de revenus, mais attention,  contrairement aux informations relayées par certains supports de presse, les rames du Tramway ne sont pas concernées, tient à précise Chada Taieb, Responsable communication de Casa Tramway à Challenge.ma. Souvenez-vous, l’année dernière, Casa tramway avait été interdite de publicité dans les rames du tramway par Mohammed Sajid, alors maire de Casablanca. Pour éviter à nouveau de tomber dans la polémique. Casa Tramway se contentera de l’habillage des 44 stations, d’animation au sein des stations ou à l’intérieur des rames, d’installation de panneaux ou encore de personnalisation de tickets. En revanche, Chada Taieb explique « que la société se réserve le droit de refuser ou du moins d’amender toutes les opérations publicitaires qui pourraient nuire à la bonne marche de ce moyen de transport ».
 
Le but, pour Casa Tramway, étant donc de diversifier les sources de revenus, car, le management de la société insiste sur un point. Le tarif du tramway, fixé à 7DH, est symbolique, et vise à rendre ce moyen de transport à la portée de tous. D’ailleurs, le modèle économique de la société a été élaboré de manière à subventionner le prix pour qu’il soit abordable. Mais les déficits de la société, estimés à 200 millions de DH annuellement, sont importants. Pourtant les chiffres paraissent bons de prime à bord. En 2014, les recettes avait cru de 29%, évoluant de 133 822 683 millions de DH en 2013 à 173 229 925 millions de DH en 2014.
Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Involys se renforce au Gabon

Article suivant

Mounadarates de MFM et du journal AL Massae : Le ministre de la santé ouvre le débat avec les étudiants des facultés de médecine