Transport

Tramway de Casablanca : les travaux arrivent au Bd 2 mars !

Bonjour les embouteillages ! Après Boulevard Zaier Ibn Abdessalam, les travaux de construction de la deuxième ligne du tramway de Casablanca concernent actuellement le boulevard 2 mars.


 

Le lancement des travaux de la deuxième ligne du tramway ont été donné en mai dernier. Mais depuis le début de ce mois, ils se sont étendus au Boulevard 2 mars. Cela concerne exactement un tronçon entre Boulevard Anoual et Al Fida. Ces travaux, qui devraient durer 18 mois, consistent en la préparation de déviation des réseaux souterrains d’eau, d’électricité, d’assainissement, de télécommunication, et de transplantation d’arbres pour libérer des voix censées accueillir les futures plateformes, nous a confié une source au sein de Casa transport. Cette phase qui précède les travaux d’infrastructure et de plateforme voie ferrée durera environ une année et demi.

Concrètement, la deuxième ligne du tramway de Casablanca s’étalera sur 15 km, pour desservir l’axe BD Anoual, El Fida, la Grande ceinture, Mers Sultan, Hay Mohammadi et gare ferroviaire d’Ain Sebaâ et Sidi Bernoussi. A terme, une population estimée à 450.000 personnes devrait être desservie par cette ligne.

Par ailleurs, on apprend auprès de Casa transport que cette deuxième ligne sera dotée de deux points de correspondance avec la première. Ça sera dans les stations Abdelmoumen et Ibn Tachfine.

L’enveloppe qui a été consacrée à l’extension de la ligne actuelle et aux travaux de réalisations de la 2ème est estimée à 3,7 milliards de DH. Le budget global de réalisation du réseau s’élève quant à lui à 16 milliards de DH. Des projets qui entrent dans le cadre du plan de développement du Grand Casablanca 2015-2020. Ils marquent surtout le point de départ de réalisation du complément du vaste réseau de transport en commun en site propre tel que présenté par le roi Mohammed VI en septembre 2014.

 
Article précédent

Passage au permis électronique : de grands moyens déployés

Article suivant

Sijilmassi veut accélérer le travail de l’UpM