Transport

Tramway de Casablanca : protestation contre les horaires du Ramadan

Les nouveaux horaires du tramway de Casablanca ne sont pas au goût de tout le monde. Ce lundi 29 mai 2017, vers 7 heures, une quinzaine d’individus a entravé la bonne marche du tramway au niveau de la station Hay Mohammadi, en signe de protestation contre les nouveaux horaires de service mis en place pour le mois sacré de Ramadan, précise Casa Tram.


Ces individus, qui ont investi la voie réservée au tramway, ont empêché toute circulation dans les deux sens, entraînant pendant deux heures la perturbation du trafic sur toute la ligne, privant ainsi des dizaines de milliers de voyageurs de leur droit élémentaire à un transport public de qualité. Les forces de l’ordre, immédiatement été dépêchées sur place, ont permis d’évacuer les voies et la reprise du trafic à partir de 9h, ajoute la même source.

Casa Tram précise condamner avec la plus grande fermeté cette action de blocage, qui a constitué une entrave inadmissible au bon fonctionnement du tramway et menacée la sécurité physique de nombreuses personnes. Elle rappelle à cette occasion que les horaires du mois sacré de Ramadan sont appliqués chaque année depuis 2013, au même titre que dans tous les réseaux du TCSP (Transport Collectif en Site Propre) des autres villes du Maroc. Les premiers départs de tous les terminus se font ainsi à 6h30, au lieu de 5h30 en temps normal. Une coupure d’une heure est prévue à l’heure de la rupture du jeûne.

L’entreprise rappelle également que les horaires du mois sacré de Ramadan sont chaque année transmis au grand public dans la plus grande transparence et avec un dispositif de communication qui prévient les voyageurs plusieurs jours à l’avance. Ces horaires sont affichés en station, sur les machines de vente, dans les cinq agences du réseau et chez tous les revendeurs agréés. Une communication de masse est aussi réalisée en parallèle à travers la diffusion d’un communiqué de presse et une publication sur le site internet et la page Facebook du tramway.

 
Article précédent

Fin de cavale pour Nasser Zafzafi

Article suivant

Belgique : de la diversité dans les médias