DigitalFlash-ecoInformatique

Transformation numérique : Dell, un réel pouvoir d’agir

Michael Dell, qui a réussi le pari de la fusion à 67 milliards de dollars, veut offrir aux entreprises le don d’ubiquité : « être connecté en tout temps, travailler en tout lieu, convertir les milliards de données créées en informations exploitables, avec en prime la sécurité intégrée à chaque étape ». Une caractéristique recherchée dans un monde où l’adaptabilité est reine.


Pour donner la pleine mesure à ce vœu, le fournisseur a donné vie à Dell Technologies, une fédération de sept entreprises que Dell a réunies lors de l’intégration de Dell EMC avec les technologies disponibles dans ces deux portefeuilles. Cette famille recomposée affiche aujourd’hui le catalogue de solutions d’infrastructure le plus abouti du marché et surtout, elle multiplie les offres intégrées combinant les différents éléments matériels et logiciels de ses différentes entités. Lors de l’ouverture de sa conférence mondiale « Dell Technologies World » tenue cette semaine à Las Vegas sous le thème « Make it Real », Michael Dell a voulu porter un message confiant sur la santé financière de l’entreprise et sur sa vision du futur. Dell cumule 45 milliards de dollars de dettes et près de 16 milliards en banque, mais « la génération de cash-flow et les récentes mises en bourse de filiales ou de sociétés où Dell Capital Ventures avait investi, lui permettent de rembourser les emprunts à un rythme rapide », rassure-t-il. Rappelant que Dell et ses alliés sont leaders sur différents marchés, et faisant remarquer que « ces créneaux sont porteurs car ce sont aujourd’hui les priorités des entreprises et des services informatiques toutes plus ou moins lancées dans une transformation numérique de leur activité ».

Un balisage vers le tout numérique

Le géant informaticien a également partagé sa vision du marché avec le retour d’une vision distribuée après la centralisation vers le Cloud. Il a annoncé que « Dell Technologies s’engage à assurer la réussite de ses clients dans leur mutation ». Michael Dell, qui met l’accent sur la façon dont ses propres entreprises sont les mieux placées pour accompagner les entreprises dans ce voyage numérique de bout en bout, a identifié à cet effet quatre piliers. À savoir le digital, la transformation de l’IT, du travail et de la sécurité. Dell veut ainsi aider ses clients «à repenser le mode de fourniture d’un ensemble d’applications ou de fonctions dans l’entreprise pour interagir avec sa clientèle, et partant ,faire prospérer son business». Arrivé au composant d’infrastructure, Dell appelle « à transformer l’informatique afin d’éliminer les silos du modèle traditionnel informatique et crée un ensemble de fonctions software-defined plus convergées, plus flexibles pour l’activité ». Pour Dell, la transformation de l’habitude du travail est un facteur à prendre en considération, promettant à ses clients de les aider « à identifier et à créer une stratégie donnant aux utilisateurs finaux les appareils qu’il leur faut dans un environnement moins coûteux et moins complexe ». Enfin et surtout, « la transformation de la sécurité est conçue pour s’intégrer à chacune de ces étapes, quelle que soit la tâche afin d’être incluse dans l’ensemble des fonctions de bout en bout», précise Dell avant d’ajouter que sa firme est « la seule entreprise du secteur capable de répondre aux besoins de ces quatre piliers et de vous proposer une réelle valeur ajoutée de bout en bout ». « Notre entreprise est vraiment investie dans ces valeurs, et nous pensons que c’est à ce niveau que la transformation s’opère et que l’innovation voit le jour », pronostique-t-il. Avant de conclure « Nous pouvons vous aider à réaliser votre transformation numérique, nous voulons que vous soyez à la pointe de la technologie, car je le rappelle elle est à l’origine de cette transformation. Chez Dell, nous avons Dell technologies qui a regroupé les forces de sept leaders du secteur de l’IT, à savoir Dell, Dell EMC, Pivotal, RSA, SecureWorks, Virtustream et Vmware. Individuellement et ensemble, nous sommes en mesure d’offrir une véritable transformation numérique et des avantages décisifs ». 

Capture d’écran 2018-05-04 à 11.20.03

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

DGI : pas de pénalités de retard pour les auto-entrepreneurs

Article suivant

Il fait l’actu : Reda Sekkat, nouveau président de la FENELEC