Flash-eco

Transport terrestre : La Mauritanie durcit les conditions de traversée


Sale temps pour les camionneurs marocains qui traversent le territoire mauritanien. En effet, la douane mauritanienne a sorti une note de service datée le 22 octobre exigeant que toutes les voitures étrangères s’adjugent les service d’un transitaire pour bénéficier d’un régime dit d’Admission temporaire en douane (ATE). L’autre possibilité c’est de bénéficier d’une escorte douanière pour traverser le territoire mauritanien. Dans les deux cas, les véhicules marocains, espagnols, sénégalais ou maliens sont obligé de débourser des sommes allant de 250 à 400 euros entre les frais de transit et d’escorte. De plus, ce système ne fonctionne pas le week-end. Ainsi, depuis samedi 25 octobre une trentaine de véhicules marocains, mais également sénégalais ou encore espagnols étaient bloqués à la frontière. La plupart de ces véhicules sont des camions de transport marocain qui reviennent vides du Sénégal. A noter que plus de 400 tonnes de fruits et légumes par jour seraient ainsi expédiées vers la Mauritanie, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Mali et le Burkina Faso à partir du Maroc, notamment Agadir.

 
Article précédent

Transport aérien : Airbus exprime son optimisme pour le Maroc

Article suivant

Restauration collective : Un duopole maître à bord