Patronat

Travail des enfants : la CGEM lance l’initiative ILTESAM en partenariat avec l’OIT

La Confédération générale des entreprises du Maroc se mobilise contre le travail des enfants au Maroc. La CGEM, en collaboration avec l’Organisation internationale du Travail (OIT), vient en effet de lancer « l’Initiative du Secteur Privé marocain pour la Lutte contre le Travail des Enfants ».


Baptisée « ILTESAM », cette initiative a été lancée lors d’une cérémonie virtuelle organisée le 27 avril et s’inscrit dans le cadre de la célébration de l’Année Internationale pour l’élimination du travail des enfants. « Bien que le travail des enfants ait diminué significativement ces dernières années, il continue à constituer un enjeu majeur de développement perpétuant le cercle vicieux de l’analphabétisme, de la pauvreté et de la précarité », a souligné Chakib Alj, Président de la CGEM.

Lire aussi| Dotation touristique supplémentaire : voici comment ça fonctionne

« Le secteur privé marocain, de par sa mission de créateur d’emplois pérennes, est fortement engagé dans les initiatives de lutte contre le travail des enfants lancées par notre pays », a-t-il assuré. Chakib Alj a aussi fait remarquer que l’adhésion de tous (Gouvernement, secteur privé, institutions internationales et ONG) est indispensable pour combattre « ce phénomène qui compromet l’avenir des enfants et donc celui de nos sociétés et leur prospérité ». Selon l’enquête nationale sur l’Emploi de 2019 au Maroc, 34.000 enfants de moins de 15 ans travaillent toujours, contre 517.000 en 1999.

Lire aussi| La DGI se conforme à la loi sur la simplification des procédures administratives

Le patronat assure que « ILTESAM » est une initiative pionnière menée par la CGEM qui renforcera l’engagement du secteur privé pour contribuer à l’éradication du travail des enfants au Maroc, particulièrement dans les travaux dangereux.

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc : 493 nouveaux cas, 510.465 au total, mercredi 28 avril 2021 à 16 heures

Article suivant

Renault Mégane Sedan restylée : la même en mieux