Digital

Tribal DDB veille sur l’e-réputation

L’agence digitale Tribal DDB lance la première War Room du Maroc pour suivre et améliorer la réputation en ligne des entreprises et des personnalités publiques.


« Nous voulons rendre aux entreprises le pouvoir d’entendre ce que les clients veulent leur dire » déclare Amine Bennis, président du Tribal DDB en marge de l’inauguration de la War Room, le 10 décembre 2015.  Ce dispositif de veille digitale permet de suivre en temps réel  les conversations et d’analyser les perceptions, les opinions et les tendances qui pourrait impacter la réputation de l’entreprise ou même son business ».

« Il faut savoir qu’il n’y a pas que les entreprises qui ont recours à notre War Room mais aussi les personnalités publiques »  avance M. Bennis. Ce dispositif permet, ainsi,  visualiser et cartographier les conversations sur une marque ou une personnalité, et ceci sur les différentes plateformes digitales.  «  L’objectif est d’être, surtout, très réactifs en cas de crise ou de badbuzz chez l’un de nos clients » précise M. Bennis.

Pour assurer cette mission,  Tribal DDB a donc mis en place un pôle dédié  composé d’experts digitaux et d’analystes qui traitent la data sociale récoltée à l’aide d’outils performants et multilingues.  Actuellement,  « le centre de veille digitale se compose  d’une fibre optique et deux connexions ADSL qui permettent d’analyser plus  d’un million de conversations par mois » explique Fakhita Raqai Chaoui, responsable du département e-réputation.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Dakhla veut s’offrir un port de plaisance

Article suivant

Ilyas El Omari lance son groupe de presse