Industrie

Trois écosystèmes pour les filières des industries mécaniques et métallurgiques

Les filières du secteur marocain des industries mécaniques et métallurgiques (IMM) se sont désormais structurées en trois écosystèmes. La signature, lundi à Rabat, des contrats de performance 2016-2020 y afférents, recèlent cet important potentiel de développement qui ressort de cette industrie.


Le premier écosystème, qui concerne la filière « valorisation des métaux cuivre et aluminium », favorisera un développement plus accéléré de cette filière qui s’opérera à travers la structuration et la professionnalisation du circuit de collecte, le développement des industries de transformation des déchets en demi-produits pour substituer aux importations et l’amélioration de la compétitivité des industries en aval.

En ce qui concerne l’écosystème portant sur la filière des nouveaux métiers « machines agricoles et bicyclettes », il va favoriser le développement de l’industrie d’assemblage des bicyclettes et autres produits sportifs à dominance métallurgique et accompagner les industriels marocains pour la fourniture des intrants. Le développement de l’industrie des machines agricoles vise, quant à lui, à positionner le Maroc comme hub pour la fourniture de machines agricoles en Afrique (tracteurs) et à appuyer le développement des entreprises nationales de fabrication du matériel d’accompagnement des machines agricoles.

Enfin, l’écosystème de la filière « travail des métaux » se fixe pour objectifs de renforcer l’outil industriel et l’expertise technique des PME du secteur, d’accompagner les entreprises pour répondre aux exigences en terme de qualité des différents marchés applicatifs et d’assurer une meilleur contribution de cette filière aux grands projets.

A noter que, les industries IMM au Maroc assurent 47.500 emplois et génèrent un chiffre d’affaires de 43 milliards DH, dont 45 % est réalisé par l’amont du secteur (sidérurgie) et une valeur ajoutée de 7,7 milliards DH.

 
Article précédent

Africa Fertilizer Complex à l'heure de la diplomatie

Article suivant

Le groupe émirati "Green Valley" investira 3 milliards de DH au Maroc