International

Trump annonce de nouvelles batailles pour ses 100 jours à la Maison-Blanche

Le président américain Donald Trump a célébré son 100ème jour au pouvoir, samedi 29 avril 2017, en présence de ses partisans, en vantant son bilan provisoire « très productif » et en promettant de livrer les « grandes, grandes batailles à venir ».


« Mes cent premiers jours ont été très palpitants et très productifs », a déclaré Donald Trump lors d’une réunion publique en Pennsylvanie, un des États qui ont permis sa victoire surprise le 8 novembre 2016. Et « nous remporterons chacune des grandes, grandes batailles à venir », a-t-il ajouté.

« Nous avons été dans l’action ces cent jours », a-t-il aussi affirmé, malgré les nombreux revers qu’il a essuyés, dont les deux plus flagrants restent son échec sur l’assurance santé et la suspension par la justice de son décret anti-immigration. Le 45ème président des États-Unis, dont l’élection surprise a stupéfié la planète, peine à concrétiser ses promesses de campagne. Et notamment la plus emblématique : abroger et remplacer l’assurance santé « Obamacare ». Cette promesse s’est heurtée aux divisions de sa majorité républicaine au Congrès. Le financement d’un mur frontalier avec le Mexique, autre leitmotiv de campagne, a lui été retiré cette semaine du projet de loi de finances pour éviter une crise budgétaire. Devant des milliers de ses partisans, il a cependant répété que ces deux mesures phares seraient bien mises en œuvre.

Lors de ce meeting dans la ville d’Harrisburg, capitale de la Pennsylvanie, des pancartes brandies par les spectateurs affichaient au contraire : « Promesses faites. Promesses tenues ». La foule scandait « USA, USA » ou applaudissait fréquemment le président américain, retrouvant l’ambiance de la campagne électorale de 2016.

Il a employé une bonne partie de son discours à vivement critiquer les médias, parfois en les désignant par leur nom. Il s’est déclaré ravi d’être ce samedi soir en Pennsylvanie, « à plus de 150 kilomètres du marigot de Washington» , où se tenait au même moment le dîner de l’Association des correspondants de la Maison-Blanche. Un rendez-vous traditionnel pour les présidents américains que Donald Trump a décidé de bouder, s’estimant maltraité par les médias. Une première depuis dix ans. Ce dîner, « très, très barbant », regroupe « un vaste groupe de comédiens d’Hollywood », a lancé Donald Trump, qui a fait huer à plusieurs reprises les organismes de presse présents à ce meeting.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Les 27 espèrent un divorce sans dégâts avec Londres

Article suivant

Challenge 600