Les chroniques de Jamal BerraouiPolitique

Trump enterre les espoirs de paix

« Le Deal du siècle » est enfin public. « Historique » pour Israël, rejeté par les Palestiniens, soutenu par les capitales de la trahison, il enterre toute possibilité de solution négociée.


Un ancien conseiller d’Obama a déclaré « Trump dit aux Palestiniens : vous avez perdu et il vous faut l’accepter ». L’essence même du projet de Trump est résumée dans cette phrase. Les fuites organisées avaient largement fixé les contours du projet élaboré par deux Israéliens, Jared et Grenfich.

Le deal du siècle répond aux demandes israéliennes les plus extrêmes dans un déni total des droits du peuple palestinien. Jérusalem est déclarée « Capitale unie et indivisible » d’Israël. « Al Aqsa » lieu saint de l’Islam devrait donc subir le joug sioniste de manière éternelle. Le retour des réfugiés, question qui a fait capoter les accords de Camp David est évacuée. Selon Trump, il n’y en a pas de réfugiés palestiniens ; ils deviendront citoyens des pays d’accueil, Syrie, Jordanie et Liban contre quelques subsides.

Ce sont les Turcs et les Perses qui défendent Al Qods et les Palestiniens

Les colonies actuelles et à venir dans les quatre années de transition seront sous souveraineté israélienne. Le tiers de la Cisjordanie sera israélien. « Israël garderait la souveraineté sur la vallée du Jourdain, parce que le pauvre Etat hébreu en a besoin pour sa défense contre la puissante menace de la puissante Jordanie ! Le futur Etat palestinien, démilitarisé, réduit à la proportion congrue devra s’accommoder avec les impératifs de sécurité d’Israël.

La fin du Monde arabe

Les sionnards du monde entier exultent. L’AIPAC domine les USA et donc le monde. Ils maîtrisent la finance et les médias, donc le pouvoir réel. L’Union européenne, timidement, rappelle son attachement à une solution à deux Etats, la Grande-Bretagne et l’Allemagne appellent les Palestiniens à négocier. Les accords de Madrid et d’Oslo sont définitivement enterrés.

Abbès, en vieux sénile qu’il est, veut une réaction de la Ligue Arabe. Les Emirats, Bahreïn et Oman appuient ouvertement l’indécente proposition de Trump. L’Egypte le fait de manière beaucoup plus sournoise en appelant « Israéliens et Palestiniens à négocier ». Aucun pays arabe n’a ouvertement rejeté ce plan unique qui vise à en finir avec la cause palestinienne. Le monde arabe, création des orientalistes, a don vécu. Ce sont les Turcs et les Perses qui défendent Al Qods et les Palestiniens.

Mais que les Sionnards ne se réjouissent pas trop vite. Les Palestiniens, les musulmans en général, n’ont plus que le choix de la violence pour défendre leur simple existence. La prochaine étape sera celle d’une résistance armée mondialisée.

En obstruant les perspectives de la paix, Trump ne laisse que le choix des armes aux Palestiniens. Comme au Vietnam, David finira par terrasser Goliath, le sionisme international, l’AIPAC, perdra.

 
Article précédent

Challenge #728

Article suivant

Carla Kriwet, nouvelle DG de BSH Hausgeräte GmbH