Commerce extérieur

Trump tourne le dos à la plus vaste zone de libre-échange au monde

Le Président américain Donald Trump annoncera aujourd’hui 23 janvier 2017, le retrait des États-Unis du Partenariat Transpacifique (TPP), à en croire la chaine d’information NBC, citant une source à la Maison Blanche.


Trump va ainsi signer un décret exécutif annonçant le retrait des États-Unis du TPP. La source relève, en outre, que le chef de l’exécutif US s’engage à lancer sur une base bilatérale des négociations commerciales avec les onze autres pays signataires du TPP.

Conclu le 4 février 2016, l’accord de Partenariat Transpacifique, qui devait permettre de créer la plus vaste zone de libre-échange au monde, a été signé par 12 pays partenaires, à savoir les États-Unis, l’Australie, le Japon, le Brunei, le Canada, le Chili, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam.

En vertu de ses règles de ratification, le retrait des États-Unis signifie qu’il ne pourra pas entrer en vigueur.

 
Article précédent

Orange « séduit » les entreprises

Article suivant

Rabat-Salé-Kénitra va-t-en guerre contre la mendicité et le vagabondage