BTP

Un autre acteur marocain débarque en Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire attire de plus en plus de groupes marocains de construction et génie civil.


Après les deux leaders incontestés SGTM et TGCC, qui y ont planté leur étendard respectivement en 2013 et 2015 ou encore d’autres acteurs de taille moyenne tels Chantiers Marocains Modernes et Sintram qui en ont fait l’alpha de leur conquête africaine, c’est au tour de la société IGASER d’y décrocher un contrat important de terrassement et VRD.

Ce nouveau marché incarne ainsi, le premier pas en dehors des frontières de cette entreprise basée à El Jadida et spécialisée dans les ouvrages d’art, les bâtiments industriels et les travaux d’assainissement et de terrassement. Il faut dire que depuis sa consécration à Madrid en mai 2017 par «Global Trade Leaders Club», une association internationale d’entreprises leaders dans leurs milieux respectifs, par l’obtention du Trophée International dans la catégorie «Construction», les dirigeants de cette PME créée en 1997 avaient affirmé que le développement à l’international était désormais une priorité stratégique.

Depuis, IGASER a fait du chemin avec un chiffre d’affaires qui a pratiquement doublé en trois ans et qui devra s’établir cette année à près de 300 millions de dirhams pour un effectif de 700 salariés, ce qui lui a sans doute valu de faire récemment partie de la 9ème cohorte du Programme Elite de la bourse de Casablanca.

Rappelons que le cercle des entreprises marocaines présentes à travers des filiales locales dans le secteur du BTP en général en Côte d’Ivoire, est beaucoup plus large et comprend, outre les entreprises de travaux précitées, les trois leaders marocains de l’ingénierie en génie civil (Team Maroc, JESA et CID notamment) et quelques ténors de la promotion immobilière au Maroc dont Alliance Développement Immobilier, Groupe Addoha et Palmeraie Développement.

Plus récemment en 2019, ces cadors de l’économie marocaine ont été rejoints par deux compatriotes opérant dans l’industrie des matériaux de construction, à savoir Menara Prefa et Carrière & Transport Menara, toutes les deux faisant partie du groupe Menara et opérant respectivement dans la fabrication du béton (précontraint, préfabriqué et prêt à l’emploi) et la production de granulats destinés au marché du BTP. 

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Les recommandations du CESE pour faire émerger 30.000 PME en 5 ans

Article suivant

Tanger-Tétouan-Al Hoceima : un bon cru des IDE