Agroalimentaire

Un autre groupe mexicain s’implante au Maroc

Moulay Bousselham et ses plaines environnantes sont-ils en train de devenir la Mecque mondiale des fruits rouges ?


Après le géant américain Driscoll’s qui y a investi plus de 250 millions de dirhams dans une station de conditionnement de 6.500 tonnes dédiée aux fraises, myrtilles et autres mûres et framboises, c’est au tour d’un autre opérateur du Nouveau monde d’y ériger une plateforme clef dans son dispositif mondial de production. Il s’agit du mexicain Fresh Kampo connu pour être un producteur et distributeur intégré de fruits de qualité supérieure notamment les fruits rouges, les avocats et les mangues.

Aussi, cet acteur basé à la commune de Peribàn à Michoacán (centre du Mexique), mais qui dispose de champs au Pérou et dans d’autres pays latino-américains, souhaite s’appuyer sur ses nouvelles plantations de la région de Moulay Bousselham pour accroître ses exportations vers l’Europe et principalement l’Espagne, le Danemark, l’Allemagne, la France et l’Italie. A terme, la filiale marocaine qui emploie déjà plusieurs dizaines de travailleurs, pourrait exporter également vers les autres marchés actuellement desservis par sa maison mère à savoir les Etats-­Unis, Singapour, le Japon, la Corée et le Canada.

Il faut dire que grâce à la qualité de ses sols, aux conditions climatiques favorables et à la disponibilité des ressources hydriques, la région du Gharb et du Loukkos (au milieu de laquelle se trouve Moulay Bousselham) assure plus de 60% de la production nationale annuelle de fruits rouges (soit plus de 120.000 tonnes sur un total de 200.000 tonnes).

Rappelons qu’en 2017, un autre grand nom mexicain du secteur agroalimentaire avait pris pied au Maroc. Il s’agit du groupe Bimbo, un des leaders mondiaux du pain industriel qui avait opté, pour sa part, pour la croissance externe en mettant la main sur trois unités de fabrication spécialisées dans les pâtes, les cupcakes et autres gâteaux qui appartenaient jusqu’alors au marocain Adghal.

 
Article précédent

Uber acquiert Careem pour 3,1 milliards de dollars

Article suivant

DS 3 Crossback : technologique et « cosy »