Actualités

Un décret libérateur sous le coude


Le décret du Premier ministre devant permettre de mettre en place un système de fixation des prix des médicaments a probablement été atteint du virus de l’attentisme. Nous avons annoncé dans le dossier citoyen, que nous avons consacré à la hausse injustifiée des prix des médicaments au Maroc, que les autorités publiques ont préparé un décret pour préserver les marocains contre cette maladie des prix qu’ils ont contractée depuis des décennies et qui fait d’eux des victimes particulières au niveau international. Le décret qui remet en cause des situations de rente est combattu avec vigueur par les industriels. Espérons que la volonté politique qui guide la réforme du secteur de la santé puisse faire triompher le citoyen et que le décret ne soit pas enseveli sous les procédures et le pouvoir des lobbys.

 
Article précédent

Il y a quarante ans naissait Dolidol

Article suivant

Le marché toujours au ralenti