Dossier

Un filon pour le blanchiment des capitaux

Le Maroc a intégré toutes les règles internationales pour combattre le blanchiment d’argent sale. L’unité du renseignement financier est très active. Elle est performante, mais très discrète. Ces efforts sont reconnus par la communauté internationale, mais pas au niveau qu’attendent les autorités marocaines. Notre dossier, réalisé par des experts, fait le tour de la question sans prétendre l’épuiser.


En quoi le secteur des assurances est-il concerné ?

Le cadre institutionnel de contrôle

Le dispositif juridique mis en place

L’obligation de déclaration de soupçon

Sanctions en vue

Bilan mitigé

Composition et fonctionnement du gafi

Les efforts du Maroc

Ce dossier est disponible dans le Challenge #440, en vente dès Vendredi 25 Octobre chez votre marchand de journaux.

 
Article précédent

«La banque n’a pas de problème de liquidités»

Article suivant

Un manager formé chez Disney, et expert en hôtellerie