Finance

Un géant nippon s’installe à Casablanca Finance City

Marubeni Corporation, la cinquième plus large société intermédiaire des échanges commerciaux (sōgō shōsha) du Japon, a obtenu le statut CFC (Casablanca Finance City) pour son bureau de Casablanca.


Les entreprises qui obtiennent le statut CFC bénéficient de divers avantages, notamment des procédures simplifiées pour l’obtention des contrats de travail et titres de séjour des employés étrangers, des mesures de facilitation du contrôle de change ainsi que des incitations fiscales, explique l’entreprise basée à Ōtemachi, Tokyo. Plus de 120 multinationales ont acquis ce label, profitant ainsi de la position géostratégique et de la stabilité macroéconomique et politique dont jouit le Royaume. Marubeni, qui prévoit de renforcer ses activités en Afrique de l’Ouest depuis sa base régionale marocaine, est ainsi devenue la première société japonaise à obtenir le statut CFC. L’entreprise se focalisera sur le développement et la promotion de nouvelles affaires sur les marchés africains, en fonction des perspectives importantes de croissance future dans cette région, ajoute la même source. Marubeni se spécialise dans les échanges de céréales et de pâte à papier. Elle dispose aussi d’une forte activité dans les centrales électriques et usines industrielles.

Pour rappel, la place financière Casablanca Finance City (CFC ) a été créée par le gouvernement en avril 2010 afin de favoriser le développement et la promotion de Casablanca en tant que centre financier régional et porte d’entrée vers les opportunités d’investissement et d’affaires qu’offrent les marchés africains pour les investisseurs internationaux.

 
Article précédent

Il fait l’actu : Abdallah Lahlou-Filali, président fondateur de Pharma 5

Article suivant

Les relations UE-UA, au menu de la prochaine réunion de la Commission Parlementaire Maroc-UE