Médias

Un journal sud-africain vante les atouts du Maroc

Le journal sud-africain, Business Day, a mis en avant, mercredi, les atouts du Maroc en tant que destination touristique de choix ainsi que ses avancées économiques qui ont fait du Royaume une des nations les plus avancées du continent africain.


Outre une économie en plein essor, le Maroc est doté d’atouts touristiques indéniables, dont une architecture resplendissante et tant d’autres potentialités qui font du pays un véritable hub culturel, indique le journal.

Le Maroc emporte le visiteur dans un voyage plein d’émerveillements, écrit le grand tirage sud-africain, soulignant que «derrière chaque porte, il existe tant d’enchantement à admirer».

Le Business Day relève, dans ce contexte, que le Maroc trône sur une position géographique stratégique, à la rencontre de l’Océan Atlantique et la Méditerranée.

Revenant sur le patrimoine architectural unique du Royaume, le quotidien note que les murailles des anciennes médinas cachent des trésors d’une valeur inestimable.

La publication met également en avant la diversité culturelle du Maroc, terre de rencontre de nombreux groupes ethniques: Arabes, Berbères, Africains et Européens.

Influencée par de nombreuses conquêtes dans le passé, la civilisation millénaire du Maroc demeure distinguée, le pays abritant la première université au monde, indique le journal.

La publication s’est également attardée sur les progrès réalisés par le Maroc dans le domaine du développement des infrastructures. Le pays dispose d’infrastructures modernes, y compris le train le plus rapide dans toute l’Afrique, écrit le journal, qui revient aussi sur le climat d’ouverture politique, religieuse et culturelle qui règne au Maroc.

Le journal n’a pas manqué de saluer, d’autre part, la politique migratoire adoptée par le Maroc, soulignant que le Royaume, devenu un pays d’accueil, accorde des aides à des milliers d’étudiants étrangers, notamment africains.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

France : deux universités refusent la hausse des frais d'inscription

Article suivant

Le Parlement européen adopte en plénière l’accord agricole Maroc-UE