Tourisme

Un magazine de l’ONU met en avant le potentiel du Maroc

Le potentiel et les multiples atouts touristiques dont dispose le Maroc, son climat, sa culture, le charme de ses villes et sa position géographique, ont été mis en avant par le magazine des Nations Unies «AfriqueRenouveau».


« Le Maroc attire des touristes des quatre coins du monde », a souligné la revue éditée par le Département de la communication mondiale de l’ONU, dans un article intitulé « L’envol du tourisme marocain » paru dans son numéro d’août-novembre.

Le dernier numéro d' »AfriqueRenouveau » met ainsi l’accent sur l’admiration que nourrissent les célébrités du monde du cinéma, du football et de l’art, « séduits par le charme de la ville de Marrakech et son éventail d’attractions touristiques comme la très populaire place Jemaa El-Fna et le coloré Jardin Majorelle ».

Les plages spectaculaires d’Essaouira, la ville côtière inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2001, et les montagnes telles que l’Atlas et le Rif comptent parmi les attractions touristiques du Royaume, relève le magazine.

Lire aussi : ONMT : Adel El Fakir dévoile ses cartes

En 2018, le Maroc a accueilli 12 millions de touristes dont 2,4 millions à Marrakech, indique la publication en citant le directeur de l’Office national marocain du tourisme (ONMT), Adil El Fakir. « Le tourisme est un merveilleux outil d’exploitation des terres et du territoire marocain, de Tanger à Lagouira, est riche en activités, paysages, patrimoine culturel et gastronomie », a ajouté AfriqueRenouveau qui cite l’ancien président de la Fédération marocaine de tourisme, Mohamed Benamour.

Le magazine fait aussi référence à la richesse culturelle du Royaume qui reflète la diversité des origines des habitants : l’Afrique sub-saharienne, l’Europe et le Moyen-Orient. « Un carrefour qui attire des designers de mode, des artistes, des réalisateurs et des amoureux de la culture », écrit l’auteur de l’article.

En 2017, un musée Yves Saint-Laurent a ouvert ses portes à Marrakech, a-t-il rappelé, tout en citant une déclaration du très célèbre couturier français selon laquelle « Marrakech m’a appris la couleur. Avant, tout était noir». En outre, la publication onusienne fait état des multiples productions hollywoodiennes tournées dans le Royaume, dont « L’homme qui en savait trop » d’Alfred Hitchcock, « Lawrence d’Arabie » de David Lean, « Othello » d’Orson Welles, « Jésus de Nazareth » de Franco Zeffirelli et le dernier James Bond, « Spectre ».

Côté tourisme d’affaires, la revue souligne que le Maroc est devenu une destination de prédilection pour les conférences de portée internationale du fait de sa proximité de l’Europe, le Moyen-Orient, les Amériques et le reste de l’Afrique. Une série de conférences mondiales se sont en effet tenues en terre marocaine, dont la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, qui a rassemblé près de 20.000 participants à Marrakech, le Forum mondial sur la migration et le développement ou encore la conférence sur l’adoption du Pacte mondial sur les migrations, en présence de délégations des États membres de l’ONU.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Sahara : le PJD organise son plaidoyer

Article suivant

Transformation digitale : Société Générale Maroc fait le point